Nosferatu

Super Nintendo

Nosferatu est un jeu développé, publié et distribué par Seta pour Super Nintendo en 1994, sans jamais atteindre le marché européen. Peut-être pour cette raison c'est un titre assez inconnu. Je ne le connaissais pas moi-même jusqu'à il y a quelques mois environ. Avec un style de jeu qui rappelle celui de Prince of Persia, on trouve un titre qui mêle plateformes et action, en plus d'avoir à utiliser un peu de matière grise pour résoudre quelques énigmes.

Nous devrons avancer à travers des scénarios variés, en évitant obstacles et éviter les pièges dangereux, mais en même temps, nous devons faire face aux ennemis qui sortent à notre rencontre avec un coup de poing propre. Pour cela, nous avons une grande variété de mouvements, y compris sauter, glisser, saisir sur les rebords, courir et bien sûr poinçonner. Chaque phase qui compose le jeu a plusieurs étages, ayant dans le dernier une confrontation contre un boss final. Les ennemis du jeu sont pris dans le monde de la littérature et des films d'horreur, avec des créatures comme les loups-garous, le monstre de Frankenstein, les gobelins, les zombies ou les fantômes. Il faut aussi résoudre des casse-têtes pas trop compliqués, sous forme de leviers pour ouvrir des portes ou des poussoirs pour découvrir des entrées secrètes, en gardant toujours à l'esprit qu'on a un temps fixe pour finir chaque étage.

La section technique est plutôt bonne. Bien que les animations du protagoniste ne soient pas aussi bonnes que celles du Prince of Persia ou du Flashback, cela a aussi un mouvement très bien fait, même si à mon avis c'est un peu lent, mais ce n'est pas un problème pour profiter d'un bon design graphiques généraux du héros et des monstres. Les scénarios sont bien définis, avec une bonne utilisation de la palette de couleurs Super Nintendo et un bon niveau de détail. Il a des mélodies bonnes et variées, toutes avec une touche macabre qui ira au jeu, avec des effets sonores de bonne qualité et qui accompagnent bien l'action.

En ce qui concerne le gameplay, la direction générale Le protagoniste est simple, et bien que leurs actions soient très variées, elles sont faciles à réaliser, bien qu'il faille d'abord savoir comment elles sont faites. La réponse aux commandes pad est bonne. C'est aussi un jeu assez long avec une difficulté assez haute pour nous prendre un peu de temps pour le compléter.

Un jeune homme se rend au château de Nosferatu pour le vaincre une fois pour toutes et sauver sa promise des griffes de son les mains Nosferatu est un vampire redouté qui a sucé à mort le sang de ses pauvres victimes.

Il devra le faire en six phases longues et variées. Pour être capable de surmonter chacun d'entre eux, nous devons profiter de nos compétences et les éléments que nous pouvons trouver, qui sont fondamentalement différents verres colorés et sabliers pour augmenter le temps. Les cristaux rouges nous donnent plus de force, les bleus augmentent la barre de vie et les verts la remplissent.

En résumé, un jeu de plate-forme et d'action tout à fait inconnu, mais toujours très divertissant et addictif, et tout le monde Je devrais essayer. Fortement recommandé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *