The Legend of Galahad

Sega Mega Drive - Genesis

The Legend of Galahad est une conversion pour Mega Drive du jeu vidéo Amiga Leander, qui a été programmé par Traveller's Tales et publié par Psygnosis en 1991. Quelques années plus tard, la version 16 bits de Sega viendrait de la main de Electronics Arts, qui a commencé à être commercialisé en Europe en décembre 1992. C'est un jeu et une action de plateforme, ainsi qu'une conversion décente.

Dans la plupart des phases qui composent le jeu, il ne suffira pas d'atteindre la fin du niveau. , mais ce qui compte c'est l'exploration, car pour passer à travers chaque scénario, vous devez localiser un objet spécifique qui est spécifié au début de chaque niveau et ouvrir le portail qui nous mènera au suivant. En cours de route, nous rencontrerons des ennemis nombreux et variés qui tenteront de nous détruire par tous les moyens. Nous les affronterons en utilisant nos compétences, qui courent, sautent et attaquent avec l'épée, une attaque qui rappelle beaucoup l'épée plasma de Strider. De plus, chaque fois que nous en aurons fini avec un ennemi, il nous laissera une pièce que nous pourrons utiliser pour acheter des objets dans les magasins à la fin de chaque phase. Ils aussi soulignent le système de clefs et les affrontements occasionnels contre ennemis finaux.

La section technique, bien que ne se trouve pas loin entre le meilleur de Mega Drive, donne le coup parfaitement, spécialement dans quelques détails. Le lutin du protagoniste est simplement correct, mais il est bien animé et l'effet de l'épée est bon. Les ennemis sont variés, mais pas tous de la même qualité, mais les boss finaux sont très bien faits et ont une taille énorme, accompagnés d'un grand parchemin. Les scénarios, sans atteindre le niveau de détail ou de couleur de la version d'Amiga, sont bien définis, bien qu'ils soient un peu répétitifs, car les phases de chaque monde sont trop proches les unes des autres. Les mélodies sont plus variées et elles sont très bien composées, avec des effets sonores aussi corrects.

Le gameplay reste intact par rapport à la version originale, c'est pourquoi la facilité de manipulation du personnage se démarque de ce jeu. comme il est facile d'exécuter chacune des commandes que le personnage est capable d'exécuter, le tout avec une assez bonne réponse aux commandes qu'il reçoit du pad. C'est aussi un jeu assez long avec une difficulté progressive, ce qui est très bien. Il n'a qu'un seul point noir, c'est-à-dire qu'à long terme il peut être un peu monotone, et il n'aurait pas été mauvais d'inclure d'autres actions.

Le premier millénaire approche. Ce sont des temps de barbarie et d'obscurité, des temps où la magie et la sorcellerie sont au-dessus des royaumes et des couronnes. Une période sombre qui dépend du courage de quelques-uns pour atteindre la subsistance de beaucoup. Dans cet enfer médiéval, un royaume se distingue des autres: le royaume de Camelot, gouverné par le bon roi Arthur et son plus fidèle serviteur, Sir Galahad, fils de Lancelot le brave, et le chevalier le plus courageux que les temps aient connu .

A l'autre extrémité des domaines d'Arturo, vers l'est, entre les brumes et le brouillard le plus épais, se trouve la région de Kasako. Au milieu se trouve le Toprre de Tara, où vit Miragor Cimeriano, un adepte des arts démoniaques de Morgana, et l'un des sorciers les plus dangereux de l'époque. Et dans son esprit il y a un plan diabolique en ce moment: attirer Arturo à ses dominos pour prendre le contrôle de tout le royaume et transformer ces terres prospères et heureuses en un enfer dominé par la magie noire et dirigé par les morts-vivants. Pour réaliser son plan Miragor a réussi à enlever de la cour certains des trésors les plus précieux du roi, avec son bien le plus précieux: Princesse Leandra de Psignosia. Avant cette nouvelle, le roi n'a eu d'autre issue que de sauver ses plus braves cheveux, Sir Galahad.

Il devra l'obtenir dans un total de trois mondes de sept phases chacun, soit un total de 21. Pour nous aider Nous avons des articles, parmi lesquels ceux que nous pouvons acheter dans les magasins. Parmi eux se trouvent des épées plus puissantes et des armures résistantes. On peut aussi trouver cassant la boîte correspondante quelques concoctions qui nous feront retrouver le niveau de vie, ce qui sera essentiel avant le barrage d'ennemis qui tenteront de nous tuer par tous les moyens possibles. Nous avons aussi un moyen de transport, qui est une voiture tirée par un cheval, que nous devrons trouver en premier et il est très utile d'atteindre certaines zones.

Bref, un grand jeu de plateforme qui, bien que À première vue, il peut sembler vieux, c'est un titre divertissant et, bien qu'il puisse être monotone, il est extrêmement addictif. Recommandable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *