SWAT Kats: The Radical Squadron

Super Nintendo
SWAT Kats: The Radical Squadron est un jeu développé par AIM et publié et distribué pour Super Nintendo par Hudson Soft en août 1995 exclusivement pour le marché nord-américain. C'est une plate-forme décente et un jeu d'action qui sans être un grand jeu remplit parfaitement le rôle de tout jeu qui consiste à divertir et à le faire bien se produire.

Une chose qui devrait être soulignée dans ce jeu est sa variété. Et c'est bien que la plupart des phases se composent de sections de plates-formes et d'action, nous aurons également des niveaux à bord du navire de ces chats, le TurboKat Fighter, qui utilise le mode 7 de la console, même pas loin sont les meilleurs niveaux du jeu, et je me retrouve avec les phases d'action en 2D, dans lequel le contrôle d'un des deux personnages différents, nous devons faire notre chemin à travers les différents niveaux, en éliminant les ennemis et en cherchant la sortie d'un niveau pour finalement faire face à la tête du monde respectif. Pour cela, les personnages peuvent sauter, courir et grimper sur les murs, et chacun d'eux a aussi un mouvement spécial qui affecte la façon dont ils jouent le niveau. Alors que T-Bone peut tirer des projectiles capables de détruire un mur (bien qu'ils rebondissent sur les ennemis), Razor est équipé d'un jetpack qui lui permet de voler pendant quelques instants. Cela signifie que selon l'un ou l'autre personnage, nous devons suivre une certaine direction ou une autre. Un autre détail intéressant du jeu est que nous avons la possibilité de monter de niveau, ce qui augmente notre barre de vie, notre défense et notre attaque. Pour cela vous devez détruire assez d'ennemis ou trouver un objet spécial.

La section technique est assez bonne. Nous ne sommes pas face au meilleur de Super Nintendo, mais les graphismes sont plutôt bons, nous présentant des sprites des protagonistes bien faits et animés, des ennemis très variés et une qualité assez décente et des têtes bien dessinées et dans certains cas très grandes , et nous ne pouvons cesser de commenter les graphismes spectaculaires des phases de simulation de vol, avec des déformations, des approches et des virages. Les scénarios sont variés et colorés, avec une bonne ambiance. D'autre part, les mélodies qui nous accompagnent sont suffisamment cañeras et animées pour s'acclimater, tandis que les effets du son remplissent leur fonction avec dignité

Quant à la jouabilité, nous devons souligner le contrôle simple dont jouit le protagonistes du jeu, ce qui implique des compétences très faciles à effectuer, mais nous devons également dire que peut-être dans les phases de navires, vous devez être plus habile, bien que de toute façon dans les deux types de phases, la réponse aux commandes très bonne. D'un autre côté, nous avons un bon nombre de phases et une assez grande difficulté, surtout dans les parties de simulation.

Le jeu est composé de cinq mondes assez grands, dont quatre sont accessibles depuis le début. , devoir compléter tout pour avoir accès au cinquième et dernier, où le boss final du jeu nous attend. Pour surmonter le jeu, nous avons quelques objets d'intérêt avec lesquels passer le jeu. Entre ceux-ci il y a des unités de vie et des objets qui nous permettent de monter, mais il faut faire attention, car dans les phases de vol il n'y a pas d'objets.

Bref, un jeu de plateforme et d'action correct pour Super Nintendo Le meilleur de la console remplit sa fonction de divertissement. Recommandé .


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *