Spiderman: Web of Fire

Sega Mega Drive 32x

Spiderman: Web of Fire est un jeu développé par BlueSky Software et publié et distribué par Sega pour Mega Drive 32X en 1996, apparaissant uniquement sur le marché américain. Mettant en vedette les trepamuros les plus célèbres de tous les temps, nous trouvons un jeu de plate-forme et une action assez amusante, qui aurait parfaitement pu être fait pour Mega Drive.

Contrôler Spiderman, nous devrons passer par divers scénarios pleins d'ennemis pour le fin de chaque phase pour faire face au boss final conséquent. Pour cela, nous avons les pouvoirs typiques de Spiderman, c'est-à-dire, une super force pour appliquer des ennemis qui frappent, et la capacité de lancer des réseaux, soit pour attacher les ennemis d'un endroit à un autre, très utile pour esquiver les pièges et voyager d'un bâtiment à l'autre sans tomber. Chaque phase a plusieurs niveaux, dans le dernier il y a une confrontation contre un boss final. Tout au long de l'aventure, vous devez surveiller les niveaux de santé et le liquide arachnique, qui, comme de nombreux jeux Spiderman, s'épuisent. Daredevil fait également une apparition sous la forme d'aide que nous pouvons utiliser chaque fois que nous avons l'élément requis pour l'appeler.

La section technique n'est pas mauvaise du tout, mais rien n'est montré qu'une Mega Drive ne pourrait pas faire par elle-même. Le sprite de Spiderman est correct et a de bonnes animations, ainsi que les ennemis, mais ils ne représentent rien de nouveau par rapport à ceux vus dans Mega Drive, où nous pourrions voir de meilleurs dessins et animations. Les scénarios sont variés et avec un bon usage de la couleur, en plus détaillée. Mais c'est encore pareil, car ces scénarios pourraient parfaitement être réalisés sans la 32X, sauf dans le thème de la couleur, qui a plus que permis par Mega Drive, et un effet intéressant. Les mélodies sont quelque peu irrégulières, à la fois en termes de composition et de qualité audio, certaines d'entre elles m'ont beaucoup plu et d'autres pas vraiment. Les effets sonores sont corrects, mais quelque peu rares, et le cri des ennemis à vaincre me rappelle trop le cri de mourir de Grant dans le Jurassic Park de Mega Drive, également programmé par BlueSky.

Pour moi, le gameplay C'est le point fort de la cartouche, et c'est la chose la plus importante. Spiderman a une grande simplicité de manipulation, outre que ses actions sont très faciles à réaliser et la réponse aux commandes que nous transmettons à travers le pad est parfaite. Il a aussi un nombre correct de phases et une difficulté progressive et élevée.

L'organisation néo-nazie H.Y.D.R.A. et ses nouvelles forces subordonnées ont pris en otage toute la ville de New York quand ils ont installé des générateurs dans toute la ville, ce qui a provoqué un gigantesque effondrement électrique sur New York en piégeant ses citoyens. Les nouveaux membres d'Enforces protègent chacun des générateurs pour s'assurer que les plans Hydra fonctionnent sans interruption. Spiderman doit les vaincre tous pour les tronquer.

Vous devez l'atteindre en six phases longues et variées. Pour y parvenir, nous devons utiliser nos compétences et recueillir les différents objets que nous pouvons trouver, parmi lesquels le liquide arachnide, l'élément qui rétablit la santé, les invocations de Daredevil ou des vies supplémentaires, qui se dérouleront très bien dans un jeu aussi compliqué que celui-ci Comme une curiosité, lorsque Spiderman apparaît dans le logo Sega, nous pouvons le gérer si nous commençons à contrôler ses mouvements avec la croix cross. Cela nous permet de nous habituer à la manipulation de Spiderman. Pour sortir de ce mode, appuyez simplement sur Start

En résumé, un jeu très amusant et très facile à utiliser, mais qui exploite les possibilités offertes par une machine comme la 32X et qui pourrait techniquement être réalisée dans un Mega Drive. . Si je l'avais fait à mon avis, nous aurions un bon match. Recommandable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *