Shining Force III

Sega Saturn
Shining Force III est un jeu développé par Camelot Software Planning et publié et distribué par Sega pour Sega Saturn en 1997, atteignant le marché européen en juin 1998, mais comme cela arriverait avec le marché américain, seul le premier scénario nous est arrivé. le reste du jeu au Japon, ce qui est très en colère. C'est un magnifique RPG tactique qui respecte le style imposé par les livraisons apparues sur Mega Drive, bien qu'avec des éléments novateurs.

Le système de jeu est très similaire aux deux livraisons de Mega Drive, peut-être un peu plus en second lieu, mais il partage avec la première la division en capíutlos de l'aventure. Il y a deux parties fondamentales dans le jeu. D'une part, les zones d'exploration, dans lesquelles nous pouvons nous déplacer librement et interagir avec les personnes que nous rencontrons. De la même manière, les églises nous aideront à sauver le jeu, à faire résurgir un personnage, à le libérer d'une malédiction ou à élever le rang d'un personnage, à condition d'avoir un niveau suffisamment élevé. Sans compter sur cela et avec la possibilité d'économiser, le reste nous coûtera de l'argent, comme cela est arrivé lors des livraisons précédentes. Nous pouvons également rencontrer des personnages qui rejoindront notre armée. D'autre part, nous avons les batailles elles-mêmes, qui seront développées de la même manière que dans la Force Brillante précédente, c'est-à-dire que la scène est divisée en grilles où nous pouvons déplacer nos guerriers tour à tour. grilles, en fonction du niveau de personnage en question. Lorsque nous nous trouvons sur une case adjacente à un ennemi, nous pouvons l'attaquer avec notre arme ou avec un sort. Pour chaque attaque, ils nous donneront de l'expérience, et quand suffisamment sera accumulé, le personnage montera en niveau. La nouveauté principale des batailles est que dans cet épisode, ce ne sera pas toujours notre objectif de gagner simplement la bataille, mais parfois nous aurons une mission spécifique, comme sauver quelqu'un ou surmonter un obstacle. Parfois, si nous parvenons à sauver un personnage qui se trouve au milieu de la bataille avant de le liquider, il finira dans nos rangs. Si nous ne l'obtenons pas, nous le perdrons pour toujours.

La section technique est très bonne. Le style graphique a été complètement changé, passant d'une vue aérienne typique à un environnement 3D de haute qualité, avec des scènes variées, détaillées et bien définies, à travers lesquelles les personnages créés à partir de sprites pour l'exploration sont déplacés, mais il est dans les animations de combat où les capacités de la console sont pleinement exploitées avec des arrière-plans et des personnages en 3D. Les mélodies sont du style de Mega Drive, mais avec une qualité audio bien supérieure grâce aux capacités du CD, alors que les effets sonores ne sont pas très nombreux, mais bien réalisés et mettent en valeur les sons environnementaux. Une pitié qui n'incluait pas les voix numérisées.

Déjà sur le sujet du gameplay, il faut dire qu'il est pleinement respecté qu'ils avaient déjà les jeux classiques, nous avons donc des menus intuitifs et faciles à utiliser, tant en l'exploration avec dans les batailles, et avec une grande réponse aux ordres transmis par le pad. C'est un jeu avec une difficulté assez bien ajustée, bien qu'il soit difficile d'obtenir toutes les missions, et très long, car il comprend 3 scénarios différents, bien que pour notre malheur, seul le premier a quitté le Japon.

même histoire, mais à partir de différents points de vue, de sorte que dans chacun d'eux changent les protagonistes. Dans le scénario 1, "Dieu Guerrier du Royaume", est joué par Synbios, un jeune seigneur de la République d'Aspinia. Aspinia était autrefois une partie de l'empire de Destonia, mais séparé après une guerre d'indépendance menée par certains des nobles les plus démocratiques. Ils se sont opposés à la politique totalitaire de l'empereur Domaric, qui a privé un grand nombre de personnes de leur vote, créant une énorme disparité entre les riches et les pauvres. Les tensions sont restées entre Aspinia et Destonia après la sécession, marquée par des conflits frontaliers occasionnels. Le scénario 2 présente exactement la même histoire, mais du point de vue de Medion, le plus jeune fils de l'empereur Domaric, souverain de Destonia. L'histoire se termine dans le troisième scénario, avec Julian, un mercenaire qui apparaît comme un personnage secondaire dans les scénarios précédents et fait une brève apparition dans Shining in the Holy Ark, cette Shining Force III étant en fait une continuation de ce jeu, aussi disponible pour Saturne.

Avec ces trois scénarios, nous avons un très long jeu et avec des mondes assez larges. Les objets que nous pouvons utiliser pour compléter le jeu sont les typiques d'un jeu de rôle et ils répètent beaucoup de ceux qui étaient déjà dans la Force Brillante de 8 et 16 bits. Parmi ceux-ci sont les différents types d'armes pour les différents types de caractères, antidotes pour les états modifiés tels que l'empoisonnement, herbes médicinales pour remplir la vie, objets qui ramènent la vie à tous les personnages, d'autres pour échapper à une bataille (aussi le protagoniste En fait, tous les protagonistes des jeux tactiques de la Force brillante ont un tel pouvoir) et ces objets de la possession forcée comme des clés et des objets similaires.

Bref, le point culminant de la saga Shining Force, en un jeu exclusif pour Saturne qui reprend les qualités déjà vues dans Mega Drive et les fait évoluer en introduisant des éléments nouveaux et très intéressants. Peut-être le meilleur de la saga, bien que je doute que mon bien-aimé Shining Force II. Chef-d'œuvre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *