Power Instinct (Mega Drive)

Sega Mega Drive - Genesis
Power Instinct, connu au Japon sous le nom de Gōketsuji Ichizoku est un jeu développé, publié et distribué par Atlus pour le loisir en 1993, apparaissant deux versions ultérieures pour Mega Drive et Super Nintendo. La version Mega Drive a atterri sur le marché japonais le 18 novembre 1994 et, bien que la version Super Nintendo l'ait fait, elle n'a jamais atteint l'Ouest. C'est un jeu de combat intéressant dans le plus pur style Street Fighter II, et il est également fidèle à l'original.

On pourrait dire qu'il s'agit en fait d'une parodie de Street Fighter II et des jeux de combat en général, car Le personnage du jeu est beaucoup plus humoristique et inclut même des personnages qui parodient ceux d'autres jeux de combat, comme Reiji Oyama, qui s'avère être une parodie du Ryu de Street Fighter II, et a même des coups similaires. C'est pourquoi le style de jeu respecte le système classique du genre, donc nous affrontons en 1 vs 1 matches avec le personnage de notre choix avec un autre combattant, remportant deux rounds sur un total de trois pour sortir victorieux du combat. Un round est gagné quand la barre de santé de l'adversaire est épuisée ou quand le temps est écoulé, la barre de santé de l'adversaire est plus vide que la nôtre. Chacun des personnages aura son propre style de combat, ses propres coups spéciaux et ses attributs différenciés, certains faibles mais rapides et d'autres lents, mais avec une grande force.

La section technique est assez bonne. Graphiquement, vous pouvez voir l'infériorité par rapport à l'original, en particulier dans les scénarios, mais même si la ressemblance est évidente. Cela implique que nous avons des personnages de bonne conception et correctement animés, et avec une variété de scénarios, détaillés et bien définis, bien que la profondeur de la couleur est pire que dans l'original, et n'a pas un tel niveau de détail. La musique est aussi assez inférieure à l'original, mais elle n'est pas mauvaise et elle aide à animer les combats, tandis que les effets sonores, eux aussi un peu inférieurs, sont variés et de bonne qualité.

gameplay, il faut dire que les joueurs bénéficient d'un contrôle très simple, donc les attaques et les mouvements, je laisse quelques exceptions (comme dans tout bon jeu de combat), ne sont pas très compliqués à effectuer, auxquels il faut ajouter un Réponse très rapide au pad et un développement rapide et agile des matchs. Le jeu a un total de 9 caractères différents, quelque chose de rare, mais c'était la norme de l'époque; et en plus la difficulté est assez bien ajustée. En outre, certains modes de jeu non inclus dans l'original sont inclus, tels que le Time Attack, le mode pratique et "Life Attack", dans lequel vous devez vaincre autant d'adversaires que possible avec une seule barre de vie. Ces modes, avec le karaoké, sont partagés avec la version Super Nintendo, mais Mega Drive a un autre mode, le "Battle Royal", dans lequel des équipes de lutteurs peuvent être formés.

la conversion du loisir pour Mega Drive qui, bien que techniquement inférieur, comprend certains modes qui prolongent la durée de vie de la cartouche et qui la rendent très intéressante. Recommandé .


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *