Parodius: Non-Sense Fantasy

Super Nintendo
Parodius est un jeu développé, publié et distribué par Konami pour le loisir en 1990, les versions ultérieures existantes pour NES, Super Nintendo, Game Boy, PC Engine et Sega Saturn, entre autres. La version de Super Nintendo est arrivé sur le marché européen en février de 1993 sous le nom de Parodius: Non-Sense Fantasy, bien que lui aussi se lui connaît comme Super Parodius. C'est un tournage hilarant à défilement horizontal, plein d'humour et de situations délirantes.

Le style de jeu est similaire à celui de la série Gradius, avec quelques différences. De ceci se maintient la configuration de sélection d'armes, mais ils s'incorporent quatre personnages différents: Vic Viper de Gradius, Octopus, Jumeau Abeille et Pentarou. Apparaissent également les power-ups sous forme de cloches que l'on pouvait déjà voir dans la série TwinBee. Le reste du jeu est sur un matamarcianos horizontal typique de défilement, bien que avec des conceptions parodiques et des ennemis des plus absurdes et originaux, aussi bien que les patrons finaux, tous très drôles. De plus, chacun des navires que nous pilotons possède ses propres vertus et un armement personnalisé. Ainsi, alors que Vic Vipper avance en tirant ses lasers, Mister Octupus possède des armes telles que Ripple Laser et l'Octupus Trap.

La section technique est plutôt bonne. Les graphismes sont assez fidèles à l'original récréatif. Les protagonistes des navires et les ennemis ont des dessins très originaux et amusants, en plus de l'espace et d'autres scénarios sont colorés, variés et détaillés, très similaires à l'original. Comme point négatif, j'ai l'impression que l'action est un peu plus lente que dans l'arcade. Il a aussi de belles et agréables mélodies qui ne sont même pas peintes sur la cartouche, ainsi que des effets sonores très amusants.

En ce qui concerne le gameplay, nous devons mettre en évidence la maniabilité parfaite de chacun des vaisseaux et la facilité qui est d'effectuer chacune de ses actions, en plus il a une très bonne réponse aux commandes transmises par le pad. Il a également un nombre de phases réussies et une difficulté progressive, qui devient très élevée.

Le jeu compte un total de 11 phases longues et variées. Il est nécessaire de profiter des éléments variés que nous pouvons trouver, parmi lesquels les power-ups qui améliorent notre tir ou qui nous accorde de nouveaux types de coups et de cloches de couleurs, comme le bleu qui nous donne un coup qui se termine avec chaque bogue écran, le blanc qui nous permettra d'utiliser un mégaphone pour tout détruire aussi sur l'écran ou le vert, ce qui pour un temps va augmenter la taille de notre navire et peut écraser les ennemis, mais nous ne pouvons pas tirer.

Bref, un très bon conversion de la récréation pour Super Nintendo, ce qui signifie que nous sommes confrontés à un shoot'em up très divertissant, amusant et addictif, parodie et hommage à la saga Gradius, également de Konami. Chef-d'œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *