Dynamte Düx

Sega Master System
Dynamite Düx est un jeu développé, publié et distribué par Sega pour les loisirs en 1988, et plus tard versionné dans d'autres systèmes tels que Master System, Amiga, ZX Spectrum ou Commodore 64. La version Master System a atteint le marché européen en 1989 en tant que beat'em sympathique tout en restant fidèle à l'original, bien que dû aux limitations de la console soit quelque peu altéré techniquement et jouable.

La particularité principale de ce "moi contre le quartier" est qu'il n'est pas en vedette par un guerrier ou un justicier vigilant ou l'un de ces caractères typiques, mais n'est même pas humain, étant le héros ni plus ni moins qu'un canard avec une cravate, et nos ennemis seront des animaux comme les chiens, les cerfs et autres animaux, tous un style très caricatural très dans le style du dessin animé de Tex Avery. Pour le reste, le protagoniste Bin est capable de poinçonner et de sauter, ainsi que des combinaisons de ceux-ci, comme le saut avec un coup de pied, ce qui est parfait pour cette conversion pour Master System, car le loisir, comme le pavé de console , avait seulement deux boutons plus le joystick pour contrôler le mouvement du protagoniste. Le bouton de perforation nous permet de frapper ou de lancer des ennemis comme dans les dessins animés, et si nous trouvons une arme, nous l'activons aussi avec ce bouton. Chaque niveau se termine par la confrontation correspondante avec un boss de fin de phase. Un point négatif est la suppression du mode deux joueurs, et il y a aussi moins d'armes, d'ennemis et de bonus par niveau que dans l'arcade.

La section technique est très bonne et malgré la perte logique de qualité en ce qui concerne le récréatif, présente un degré de similitude assez important. Le sprite de Bin est très bien fait, il est agréable et a de bonnes animations, alors que nous avons une grande variété d'ennemis différents, tous inclus dans le jeu original et très similaires en plus, bien que son animation, même décente, soit inférieure à celui de l'original. Les scénarios sont toujours variés et détaillés en même temps qu'ils sont très bien réglés, avec une très bonne utilisation de la couleur. Les mélodies sont les mêmes que dans l'arcade et, malgré la qualité médiocre évidente, être de Master System ne sont pas mauvaises, auxquelles les effets sonores sont assez bien attachés

. Le thème du jeu est d'indiquer que Bin présente dans ce jeu un contrôle du plus simple et avec des coups spéciaux et des attaques très faciles à exécuter et une grande réponse aux commandes transmises à travers le pavé de contrôle, ce qui le rend l'un des beat'em les plus faciles à gérer sur la console. D'autre part, il a un nombre acceptable de phases et une difficulté complètement ajustée.

L'histoire du jeu est modifiée par rapport à l'arcade. Alors que dans le Bin et Pin d'origine sont les canards de Lucy, dans cette conversion Bin est Michael, le petit ami de la fille. Un jour, ils se promènent dans la campagne, la sorcière Achacha apparaît et transforme Michael dans le canard Bin et kidnappe Lucy. Bin doit venir à la rescousse de sa bien-aimée.

Il devra l'obtenir dans un total de 5 phases longues et variées. Pour le compléter, nous avons plusieurs points d'intérêt qui nous aideront tout au long de l'aventure, les plus importants étant ceux qui restaurent une partie de notre santé et les diverses armes que nous pouvons trouver le long du chemin, comme les pierres, les bazookas ou les lanceurs d'eau, qui sont obligatoires pour certains personnages enflammés, en tant que premier chef adjoint de la première phase, qui est fait de feu.

Bref, une très bonne conversion du système récréatif au système maître, qui se traduit par à un beat'em atypique, très original et drôle, étant sûrement l'un des meilleurs représentants du genre dans la console. Fortement recommandé .


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *