Dual Orb II

Super Nintendo
Dual Orb II est un jeu développé, publié et distribué par I'Max pour Super Nintendo, en vente au Japon le 29 décembre 1994, mais malheureusement il n'a jamais atteint l'Ouest, bien qu'il y ait au moins une traduction Anglais fait par les fans. C'est un très bon RPG, suite à un jeu appelé Dual Orb, également pour Super Nintendo, même si cette première partie je ne l'ai jamais essayée.

Le jeu a la vue aérienne si typique des RPG de 8 et 16 bits, et dans ce que nous devrons visiter des villes, des forêts, des châteaux et bien sûr différents donjons, dans lesquels nous devrons effectuer une mission spécifique, bien que parfois ils sont un processus simple pour aller à d'autres domaines. Comme d'habitude dans le genre, normalement dans les villes nous pouvons nous reposer dans les auberges ou acheter des objets, à la fois défensifs et offensifs comme la guérison ou la récupération. Dans les donjons, ainsi que dans d'autres zones de type forêt et autres, nous aurons des rencontres aléatoires avec des ennemis. Les combats sont tour à tour, avec un style visuel très proche des combats isométriques de la saga Breath of Fire.

La section technique est très bien. Les différents personnages sont complètement différenciés les uns des autres, et se déplacent très bien sur l'écran, tandis que les scénarios sont assez variés et détaillés, mais ce sont les batailles graphiquement mieux, avec des personnages et des monstres très différents et de bons effets pour la magie. Les mélodies sonnent plutôt bien et nous accompagnent très bien tout au long de l'aventure, alors que les effets sonores ne sont pas les meilleurs de la section, mais il a quelques bons sons.

Passant au sujet du gameplay, il faut le dire que le contrôle que nous avons sur les personnages est très simple, et aussi la mécanique, même si elle n'est pas du tout originale (le style de jeu a été vu sur Super Nintendo et autres consoles dans d'innombrables titres), c'est amusant et addictif Les menus que nous pouvons utiliser à la fois dans les batailles et en dehors d'eux sont intuitifs et faciles à utiliser. D'autre part, le jeu a une extension intéressante et une difficulté bien ajustée, bien qu'avec de nombreux combats compliqués.

La civilisation a prospéré il y a longtemps. Les villes étaient des monuments de la prouesse scientifique et de l'acier. Cependant, un dragon est apparu et a commencé à détruire l'humanité. Un scientifique, Alex, sent qu'il doit sauver le monde. Une jeune fille nommée Serra entre en sachant que le monde va finir. Alex dit qu'il doit utiliser le pouvoir de l'orbe pour arrêter le dragon et se sacrifier pour utiliser le pouvoir. Le dragon est détruit, mais le monde est renvoyé technologiquement à une époque d'épées et de magie.

Des années plus tard, on voit le grand prêtre de Garade traversant une tempête de neige portant un bébé dans ses bras. Il dit au roi de Garade qu'un groupe d'hommes vêtus de blanc lui tendit l'enfant, lui disant de l'élever pour qu'il soit fort et pur. Ils ont également donné au prêtre un chapelet, que le roi intuit a le pouvoir sacré. Ils décident que le nom du bébé est Aleth. Alors le roi convoque son propre fils, Lagnus, pour lui dire qu'Aleth deviendra son nouvel ami. Pendant ce temps, l'empereur Odorath de Kardosa est vu avec ses généraux ressuscitant un homme voyageant à temps pour les rejoindre. L'homme est encore faible et murmure à propos de l'orbe.

Au fil des ans, Aleth et Lagnus deviennent de bons amis. Alors qu'ils chassent quand ils étaient plus jeunes, ils découvrent un arbre dans une clairière avec une aile mécanique qui fait saillie. Lagnus décide de construire un fort et de le transformer en son endroit spécial. Finalement, ils commencent à se battre dans leur lieu secret. Aleth brandissant une épée et Lagnus une lance. A cette époque, l'empereur Odorath a complètement ressuscité le professeur Hardwick. Hardwick, qui a été enterré pendant mille ans, a besoin d'un certain élément de Garade. Odorath dit alors à ses généraux de mettre l'armée à envahir Garade.

Bref, un autre bon RPG pour Super Nintendo qui, malgré son manque total d'originalité, est divertissant et addictif. Fortement recommandé .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *