Dragon’s Lair

Super Nintendo

Dragon's Lair est une aventure interactive développée par Advanced Microcomputer Systems et publiée et distribuée par Cinematronics pour la récréation en 1983, qui a eu plusieurs conversions pour les systèmes domestiques, parmi lesquels MS-DOS, Mega CD, Game Boy Color ou PSP. Mais il y a aussi une adaptation du même titre qui est venu en premier à NES, et plus tard est apparu une autre adaptation pour Super Nintendo, plutôt meilleure que celle apparue dans les 8 bits. Il y en a aussi un pour Game Boy, qui est en fait le Roller Coaster de ZX Spectrum avec changement de décor. La version de Super Nintendo a été publiée par Data East et a atteint le marché européen en janvier 1993. Il s'agit d'un jeu de plateforme mettant en vedette le protagoniste de Dragon's Lair, un jeu étrange mais amusant.

Contrairement à la version originale et ses conversions, cette fois nous ne verrons pas une grande séquence animée où nous devons appuyer sur un bouton au bon moment, mais nous contrôlons tous les mouvements de Dirk, la prota. Les compétences principales du personnage seront marcher, sauter, attaquer avec l'épée et lancer une arme. Avec ces actions nous devrons avancer à travers chacun des scénarios, en sautant d'une plateforme à l'autre et en terminant par tous les ennemis qui croisent notre chemin. Certaines des phases seront plus ou moins linéaires, mais d'autres formeront des labyrinthes compliqués avec de multiples possibilités d'évasion. De plus, bien que les premiers niveaux soient plus ou moins supportables, la difficulté augmentera jusqu'aux limites démentielles. Le jeu, hormis le Dragon qui donne son nom au titre, n'a pas de boss final, nous avons aussi des mots de passe disponibles, mais le système choisi pour les introduire est le pire que j'ai vu dans ma vie. Tout simplement horrible, un désordre pour les présenter correctement.

Dans la section technique, c'est très bien, tant en graphisme qu'en son. Le sprite de Dirk est correct et les animations qu'il a sont encore meilleures, et certains de ses ennemis sont aussi très bien faits. Les scénarios sont variés et pleins de détails, et en général ils sont plutôt bien faits, bien que certains d'entre eux changeraient personnellement la palette de couleurs. La bande sonore est simplement parfaite, avec des thèmes variés, bien composés et avec une grande qualité d'audio qui se marie très bien avec l'action, avec quelques effets sonores rares, mais aussi de bonne qualité sonore, dont le Attention au bruit des pas sur le plancher de bois.

En ce qui concerne le gameplay, la direction générale de Dirk est assez simple, et chacune de ses actions est très facile à réaliser, avec une très bonne réponse de la part de une partie de la réponse aux commandes que nous transmettons à travers le pad. C'est aussi un jeu très long et très, très difficile, il faudra donc beaucoup de temps pour arriver à la fin. Le point le plus noir du jeu est le système de mot de passe, qui est assez compliqué, et il est presque difficile d'entrer correctement un mot de passe pour terminer le jeu.

Une profonde puanteur fouillait la cave profonde du château de Mordroc. air de minuit froid et humide: une preuve évidente que c'était la maison du favori du sorcier, le dragon cracheur de feu Singe. Singe est la bête qui veille sur la princesse Daphne, qui est enfermée dans de profonds cachots sous le niveau du sol. Dirk le brave est allé directement à la porte du château. Je n'ai ressenti aucune peur, mais la peur n'est que pour les plus faibles. Personne d'autre que lui n'oserait s'approcher du terrible château où Mordroc garde la princesse sans défense. Mais il est temps de chercher le repaire du dragon.

Vous devrez l'obtenir en 25 phases différentes. Bien que la difficulté du jeu soit très élevée, bien sûr nous avons les éléments obligatoires dans ce type de jeux, étant l'un des plus utiles ceux qui fournissent des unités de vie, mais nous avons aussi d'autres très utiles comme lancer des armes, ils seront très efficaces pour éliminer les ennemis à distance et ainsi nous empêcher de voler un peu de notre vie précieuse, ou de prendre une vie directement.

Bref, un bon jeu de plate-forme qui, même s'il n'est même pas loin parmi les meilleurs du genre, c'est une option très intéressante et un titre très divertissant, bien supérieur à la version apparue sur NES dans tous les aspects. Recommandable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *