Dracula de Bram Stoker

Nintendo Entertainment System (NES)

Dracula de Bram Stoker est un film de 1992 réalisé par Francis Ford Coppola et réalisé par Gary Oldman, Winona Rider, Anthony Hopkins et Keanu Reeves, entre autres, qui a présumé être la version la plus fidèle au roman écrit par Bram Stoker il y a plus de 100 ans. Bien que cela soit vrai dans l’aspect formel, lorsque je présente des scènes tirées directement des pages du livre, à mon avis ce n’est pas en termes de contenu, car bien que dans le film nous proposons un Dracula amoureux capable d’avoir des sentiments envers la personne aimée, dans le roman, nous est présentée comme un monstre impitoyable qui ne travaille que dans son propre intérêt. Basé sur ce film, plusieurs jeux sont apparus pour différentes plateformes qui, bien que partageant le même titre, ont eu un développement complètement différent. Dans cet article, je vais parler des livraisons pour Mega Drive, Super Nintendo, Mega CD, Système principal, NES, Game Gear et Game Boy.

1.- Mega Drive : la version 16 bits de Sega est nous présente comme un jeu typique de plates-formes et d’action dans lequel nous allons gérer Jonathan Harker à travers des scénarios variés et en suivant plus ou moins le fil du film. Pour que la sortie de la première partie d’un niveau apparaisse, il faut d’abord trouver le professeur Van Helsing, qui nous racontera quelques mots sous la forme d’une icône issue d’une bande dessinée. C’est un jeu qui ne se distingue pas dans tous les aspects et qui laisse généralement beaucoup à désirer, mais c’est un titre qui, même si ce n’est pas une grosse affaire peut être divertissant.

2.- Super Nintendo : un jeu très similaire à Mega Drive, bien qu’avec de légères différences en termes de développement et dans la section technique. Les différences dans le développement impliquent des routes différentes, un comportement différent des patrons finaux, ce qui suppose une forme différente pour les vaincre, et quelques changements dans les ennemis de chaque phase. Par exemple, dans Super Nintendo apparaissent les loups dans la première phase, tandis que dans Mega Drive n’apparaissent pas jusqu’au troisième ou quatrième. Les différences techniques sont plus dans la section du son, car au niveau graphique elles sont pratiquement les mêmes. Dans ce cas, le choix de la musique semblait beaucoup plus précis que sur la console de Nintendo, et il sonne aussi mieux.

3.- Méga CD : cette fois il change complètement de genre. Alors que le reste des versions dont je parle sont des jeux de plateforme et d’action, maintenant nous trouvons un beat’em up avec une touche légère et sporadique de plates-formes. Sans doute a la meilleure section technique de toutes les conversions, avec des scénarios variés et parfaitement réglé, un protagoniste numérisé capable d’effectuer un large éventail de mouvements et, surtout, une bande sonore de hauteur avec des mélodies sombres qui correspondent très bien au type de jeu. Cependant, il a un développement un peu monotone dans lequel nous progressons tout en luttant contre des créatures monstrueuses et, pire encore, une difficulté qui frise parfois l’excès. Pourtant, ce jeu est aussi divertissant et on apprécie qu’ils ne se soient pas limités à copier la cartouche de Mega Drive comme dans beaucoup d’autres jeux.

4.- Master System : on retrouve un autre titre de plateforme et action, mais très différent de ceux qui sont apparus sur Mega Drive et Super Nintendo. Toute référence à Van Helsing disparaît, nous devons donc nous limiter à chercher la sortie. Chaque phase est divisée en deux niveaux, l’un diurne et l’autre nocturne, ce dernier étant une confrontation avec le boss de fin de phase. La section technique jette médiocre et le jeu tourne à sosete, mais il reste à jouer et se débrouille assez bien.

5.- NES : le jeu des 8 bits de Nintendo présente exactement le même développement que la version de Master System, mais la section technique, en termes de couleur, sprite du protagoniste et les détails des scénarios, est tout à fait inférieure, mais la bande sonore à mon avis est plus approprié. Il a également un contrôle un peu plus grossier et un comportement de boss final légèrement différent, mais il est aussi divertissant et peut être joué

6.- Game Gear : une version pratiquement identique à Master System, comme tant d’autres des jeux sont apparus sur les deux plateformes. Les graphismes sont exactement les mêmes, bien que le son du Master System soit légèrement plus élevé. Pour cette raison, nous trouvons un jeu divertissant malgré le fait que ce n’est pas un bon jeu.

7.- Game Boy : bien que les jeux précédents étaient assez paresseux mais amusants, cela semblait tout simplement mauvais. De tous les jeux commentés à mon avis est le pire au niveau technique et la jouabilité. Bien qu’il ait le même développement que les autres jeux huit bits, le contrôle est assez grossier, ce qui rend un joueur moins marrant, ce qui est un titre à éviter à tout prix. Non recommandé

Enfin, mon classement personnel en termes de qualité des titres est la suivante:

 

  1. Mega CD
  2. Mega Drive / Super Nintendo
  3. Master System
  4. Game Gear
  5. NDA
  6. Game Boy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *