Comix Zone

Sega Mega Drive - Genesis
Comix Zone est un jeu produit et distribué par Sega en 1995 pour Megadrive, apparaissant en Europe en septembre de la même année. Prenant la forme d’un beat’em d’une grande originalité, il a été très bien reçu par les critiques spécialisés, bien que certains aient critiqué le fait d’être très court et difficile.

 

Le plus grand succès du jeu est la manière que l’action se développe. Au fur et à mesure que l’histoire se déroule dans une bande dessinée, nous passerons de la vignette à la vignette, et chacun d’entre eux devra faire quelque chose, soit combattre les ennemis qui vont apparaître, soit déplacer un levier pour ouvrir une porte. Pour mieux capter le style comique, quand nous frappons le « mauvais » apparaîtra l’onomatopée des bandes dessinées. Nous aurons une sorte de guide appelé Alisa Cyan (que nous connaîtrons au premier niveau) qui nous donnera des conseils tout au long du jeu.

Graphiquement c’est sublime, avec des sprites énormes et une animation fluide, et des scénarios vraiment spectaculaires et très varié. De plus, l’esthétique de la bande dessinée est très bien réalisée. Il se distingue également par sa section sonore. Les effets sonores sont plus que corrects et la musique est merveilleuse, tellement qu’avec la cartouche est venu un CD de musique où un groupe a fait des versions rock de la musique du jeu avec un total de six pistes. :

 

Un autre détail à souligner est sa haute jouabilité. Sketch est facile à contrôler et il n’y a pas de problèmes lors de l’utilisation des éléments, bien qu’il améliore avec un pad à six boutons. En outre, il a une grande difficulté, qui prendra un certain temps pour terminer le jeu.

L’intrigue tourne autour de Sketch Turner, un artiste de bande dessinée qui travaille sur un nouveau projet intitulé « The Comix Zone » au cours une nuit orageuse. Un éclair tombe sur son bureau et libère la bande dessinée du méchant Mortus (le méchant principal dans l’histoire) de la bande dessinée, et à son tour envoie à l’intérieur de Sketch pour le tuer dans la bande dessinée et ainsi il devient réel dans notre monde. Déjà à l’intérieur de la bande dessinée, Sketch connaît le général Alisa Cyan, qui lui met immédiatement en situation de le confondre avec le super-héros de la bande dessinée. L’objectif de Sketch sera de retourner dans son monde et de vaincre Mortus.

 

De cette manière, les scénarios nous sont présentés comme les vignettes d’une bande dessinée, et la main de Mortus apparaîtra avec un crayon pour dessiner les ennemis et les obstacles venez nous voir pendant le match. À certains endroits, nous pouvons également choisir le chemin, en choisissant entre différentes vignettes, soit aller à la continue ou descendre à celle ci-dessous. Il y aura aussi des articles sous forme de bouteilles pour améliorer la santé, des couteaux qui seront lancés sur les «méchants», des bombes, un poing qui nous transformera en super-héros qui finira tout à l’écran et, enfin, la mascotte Sketch , Roadkill, un rat d’égout que Sketch a sauvé de la mort. Apparemment, il a également été aspiré par la bande dessinée, et nous le trouverons dans une cage de la quatrième balle. Roadkill sera responsable de la recherche d’éléments à travers les dessins animés, le déplacement des leviers inaccessibles, etc.

 

Bref, un super jeu qui fait indubitablement partie des meilleurs de Megadrive. Essentiel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *