Batman Returns

Sega Mega Drive - Genesis

La version de Batman Returns pour Megadrive a été programmée et conçue par Sega en 1992, comme les versions de Game Gear et Master System II, et est absolument différente de la version de Konami pour Super Nintendo sortie en 1993. [19659002] Contrairement au beat'em up de la console Nintendo, dans Megadrive nous trouvons une plateforme et un jeu d'action dans lequel nous contrôlons Batman et dans lequel les scénarios respectent les environnements sombres et gothiques du film de Tim Burton. . C'est une amélioration évidente sur Batman, également sur Sega, et c'est l'un des meilleurs titres que j'ai jamais joués sur la chauve-souris.

L'aspect technique est très prudent. Les graphismes des personnages dans les décors obscurs ont été traités avec soin, et tous ont une excellente qualité. L'animation des sprites et le parchemin sont aussi pour enlever le chapeau. L'aspect sonore aurait pu être un peu plus prudent. La musique est discrète, mais ne trouble pas l'action et est entendue. Peut-être la pire partie du jeu est les effets sonores, qui, bien qu'ils ne peuvent pas être classés comme mauvais, la vérité est qu'ils sont assez paresseux. Il est également dommage qu'ils n'incluent pas le thème principal du film.

Où le jeu se démarque le plus est sa jouabilité. Les actions de Batman sont simples à effectuer et répondent très bien au pad. Malgré cela, c'est un titre avec une difficulté constante et très élevée, mais qui ne fait que prolonger la vie du jeu.

Le jeu suit plus ou moins l'argument du film. Le dangereux criminel connu sous le nom de The Penguin, que le magnat sans scrupules Max Shreck met en faveur de l'opinion publique de Gotham City, tend un piège à Batman pour que tout le monde croie que c'est lui qui a assassiné la Ice Princess. En même temps apparaît un nouveau personnage, Catwoman, la secrétaire de Max, qui a été tué par son patron et ressuscité par les piqûres de certains chats. Batman devra vaincre le pingouin, la sensuelle Catwoman et nettoyer son nom.

Chose qui devra être accomplie à travers 5 phases très variées et des styles très différents, bien que tous partageront l'atmosphère sombre de Gotham City. Le jeu a un style multiphase dans le plus pur style Océan, une compagnie qui fait des jeux pour Spectrum, et des niveaux dès qu'ils sont ascendants, aussi linéaires, aussi bas et en pente.

En conclusion, c'est un très bon jeu. , très difficile et cela fera plaisir aux amateurs de chauve-souris. Fortement recommandé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *