Dragon Ball Z: Hyper Dimension

Super Nintendo
Dragon Ball Z: Hyper Dimension est un jeu développé par TOSE Software Co. et publié et distribué par Bandai pour Super Nintendo en 1996, atteignant le marché européen en Février 1997. C’est un autre jeu de combat basé sur le populaire manga d’Akira Toriyama, mais il est très différent du reste des jeux de combat Dragon Ball Z apparu dans le « Cerveau de la Bête ».

Tout d’abord, l’écran de jeu traditionnel des jeux de combat Dragon Ball pour Super Nintendo et Mega Drive disparaissent, donc les combattants ne peuvent pas aller aussi loin et un personnage ne peut pas être dans l’air si l’autre est au sol. Cela ressemble plus à un jeu de combat plus traditionnel, bien que, bien sûr, il contient les éléments typiques des histoires de Goku et de la compagnie. Chacun des combattants a une bonne quantité de coups spéciaux et de super attaques. Les attaques énergétiques typiques comme le kamehameah, le makankosappo ou le Final Flash Attack sont toujours présentes, ainsi que les attaques de météores, mais ces dernières ont une caractéristique différente des autres jeux, à savoir qu’elles ne peuvent être exécutées que lorsqu’il reste très peu de vie. Une autre nouveauté du jeu est que la vie du personnage est celle qui dépend de faire les attaques énergétiques, et en plus nous pouvons le recharger en appuyant sur le coup et le coup simultanément, qui dans les jeux précédents était utilisé pour remplir la barre d’alimentation. Cela signifie que les matchs peuvent être très longs, dans lesquels nous pouvons même envoyer l’adversaire à un autre stade si nous donnons un coup spécifique. Quant aux options, la version européenne a le tournoi, le combat contre un combattant de notre choix (ou le choix d’un second joueur) et l’entraînement, et malheureusement le mode histoire qui inclut la version japonaise est perdu, ce qui est tout à fait incompréhensible.

 

La section technique est très bonne. Les combattants ont une taille assez décente et, même si personnellement je les aime plus Butoden 2 et Buyu Retsuden, je reconnais que ceux-ci sont mieux faits et ont beaucoup mieux et des animations plus polies et, bien que les attaques de super énergie sont moins spectaculaires , les jeux de lumière et les explosions sont mieux réalisés. Les scénarios sont variés et détaillés, parfaitement réglés et avec une bonne utilisation de la couleur, bien qu’ils soient un peu rares. La bande-son contient des mélodies très appropriées pour le type de jeu en question et elles sonnent bien et, bien que les effets sonores, surtout les voix numérisées, n’atteignent pas la qualité des autres jeux de la saga précédente, ils sont aussi très

 

En ce qui concerne le gameplay, je dois souligner la manipulation simple de chacun des personnages de l’équipe, et les coups spéciaux ne posent aucune difficulté au moment de l’exécution, bien que certains soient un peu compliqués, mais nous Il aide la réponse parfaite aux commandes de pad. 10 sont les lutteurs que nous pouvons choisir, qui sont Goku, Vegeta, Piccoro, Gohan adulte, congélateur, Cell, Gotenks (fusion entre Goten et Trunks), Vegetto (fusion entre Goku et Vegeta), Majin Boo et Kid Boo, donc que nous avons 10 lutteurs, peut-être un peu rares pour un jeu de combat, mais c’est la figure habituelle pour un jeu de combat Dragon Ball Z 16 bits.

 

En bref, un très bon jeu de combat pour Super Nintendo qui suppose quelque chose de différent par rapport aux titres de la saga présente dans les 16 bits de Nintendo. Fortement recommandé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *