Battletoads in Battlemaniacs

Super Nintendo
Battletoads dans Battlemaniacs est un jeu développé Rare et publié et distribué pour Super Nintendo en 1993 par Tradewest aux États-Unis, Nintendo en Europe et Nihon Falcon au Japon, et Master System par Virgin en 1994. En Europe, la version de Super Nintendo a été mis en vente en novembre 1993, et comme les autres titres de la série, nous trouvons un super beat'em up.

Bien que ce soit un jeu pour un ou deux joueurs, la vérité est que nous ne pouvons pas choisir aucun des deux crapauds qui peuvent être contrôlés. De cette façon, si nous choisissons de jouer un solitaire, nous contrôlerons automatiquement le Pimple, et si nous utilisons l'option à deux joueurs, le premier joueur contrôlera Pimple et le second joueur contrôlera Rash. En outre, en mode deux joueurs, il y a deux options. Chez les 2 joueurs A si nous frappons notre partenaire nous le blessons, ce qui n'arrive pas chez les 2 joueurs B. En tout cas, si l'un des deux personnages perd toute sa vie, l'autre devra partir du point de restauration, ce qui diffère des autres titres du style. En ce qui concerne les autres titres de la série, ce jeu contient plusieurs différences substantielles, surtout au niveau technique, mais a essentiellement les caractéristiques du reste, c'est-à-dire des phases variées et des difficultés assez élevées. difficile que par exemple le Battletoads de Megadrive.

Le niveau technique est tout à fait supérieur au reste des jeux de la série, bien qu'il soit également vrai que ce n'est pas strictement le même jeu. Les lutins des crapauds et des ennemis sont énormes, en plus d'être très bien animés et ont également d'excellents dessins. De la même manière, les scénarios sont merveilleux et variés, avec une grande définition fantastique et une utilisation de la coloration parfaite. La musique à la hauteur des graphismes spectaculaires. C'est de la canne à sucre et très approprié pour l'action, d'ailleurs ça sonne extraordinairement bien, avec une très bonne simulation des guitares électriques. Quant aux effets sonores, bien qu'ils ne soient pas très nombreux, ceux qui sont forts et bien faits.

Sur le plan du gameplay, il faut dire que les crapauds ne présentent aucun contrôle, et leurs mouvements sont très faciles à réaliser, à part la réponse aux commandes de pad est parfaite. Cependant, la difficulté peut parfois être exaspérante, et je pense qu'elle devrait avoir plus de trois suites

L'histoire s'ouvre avec les crapauds qui visitent la forteresse de Gyachung-La dans le nord du Tibet, où la société Psicone fait la démonstration son nouveau système de jeu de réalité virtuelle, TRIPS. Soudainement, un laquais de cochon qui travaille pour la méchante Dark Queen et son compagnon Silas Volkmire, saute hors du système et kidnappe Michiko Tashoku (fille du leader de la société Psicone, Yuriko Tashoku) et Zitz. Maintenant, les Battletoads restants doivent les poursuivre dans le Gamescape, sauver les deux captifs et empêcher Volkmire et la Dark Queen de réaliser leur plan de domination du monde.

Ils devront l'accomplir en un total de huit phases longues et très variées. Comme seule aide, nous aurons la force des crapauds, puisque peu d'objets nous arriverons le long des niveaux. Pour adoucir un peu la difficulté nous avons l'option de deux joueurs simultanés, bien que parfois ce n'est pas très utile, comme dans la phase "jet-bike", où elle peut même devenir plus compliquée en mode deux joueurs. que dans son À partir du troisième niveau, nous pouvons accéder à une phase bonus dans laquelle nous devons lancer des bolos téléchargés sur une plateforme, avec un défilement lisse et de superbes graphismes.

En résumé, un excellent épisode de la série Battletoads, qui peut c'est le meilleur titre jamais apparu dans une console, mais la difficulté peut devenir désespérée. Chef-d'œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *