Aladdin (Game Gear)

Sega Game Gear
La version Game Gear d'Aladdin a été programmée par SIMS et publiée et distribuée par Sega en 1993, le marché européen arrivant en avril 1994 avec le Master System, qui est un jeu pratiquement identique à celui-ci. C'est un jeu de plateforme très divertissant et varié basé sur le film de Disney.

La première chose qui attire l'attention de cette cartouche est la variété de ses phases. Dans les deux premiers niveaux, Aladdin va juste courir, et notre travail sera de le faire sauter pour éviter les obstacles et les puits et éviter les choses qui tombent du ciel. Nous perdons une vie si nous tombons dans un puits, si le rouleau nous attrape, si nous manquons d'énergie ou si un persécuteur nous attrape. Mais il comprend également des phases de plates-formes pures, où l'exploration est également très importante, nous devons donc guider Aladdin à travers chaque scénario, en évitant les puits et les ennemis jusqu'à ce que nous atteignions la fin du niveau. Dans ces phases, nous pouvons trouver des clés ou des commutateurs qui nous permettent de continuer à avancer. Mais il comprend également une phase de tapis volant, qui montent sur le tapis roulant à pleine vitesse, et nous devons éviter les obstacles, la lave et les murs. C'est peut-être l'une des phases les plus difficiles du jeu, même si le problème principal avec la cartouche est que c'est un peu facile.

La section technique est super. Le sprite d'Aladdin est très similaire à celui des versions 16 bits et possède des animations spectaculaires rarement vues dans un Game Gear, et même au-dessus des ennemis sont également bien faits et mis en œuvre. Les scènes d'introduction et celles qui apparaissent entre la phase et la phase valent la peine d'être vues, et les scénarios à travers lesquels nous évoluons sont variés, détaillés, avec une parfaite utilisation de la couleur, très bien acclimatées et en général toutes de grande qualité. La bande son contient des thèmes mémorables du film d'animation et est très bien reproduite, bien que les effets sonores soient rares et plutôt discrets, limités à remplir sa fonction.

En ce qui concerne le gameplay, Aladdin ne présente pas un seul Le problème de contrôle est très facile à gérer et toute la variété des actions que vous pouvez faire est très facile à exécuter, tout cela avec une réponse excellente aux commandes transmises par le pad. Le seul défaut de la cartouche est qu'elle n'est pas trop longue et présente une difficulté assez faible, donc il est facile de la finir, et avec l'aide des mots de passe encore plus, bien que jusqu'à ce que cela arrive nous trouverons une cartouche des plus amusantes.

Le jeu comporte un total de 9 phases variées dans lesquelles l'argument du film est fidèlement suivi, chacun des niveaux correspond à une scène différente du même. Il y a aussi des articles d'aide, comme des pommes et du pain pour récupérer la vie, des pierres pour les gardes, des clés ou l'épée, que nous devrons finalement affronter le méchant Jafar.

Bref, une plateforme très divertissante pour Game Gear avec une section technique exceptionnelle et une grande variété dans son développement, même si c'est un peu court et facile. Fortement recommandé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *