Tintín en el Templo del Sol

Super Nintendo
Tintin dans le Temple du Soleil est un jeu développé, publié et distribué par Infogrames pour Super Nintendo en 1996, porté plus tard sur PC, Game Boy et Game Boy Color. La version Super Nintendo a atteint le marché européen en novembre 1996 sous la forme d'une plateforme et d'un jeu d'aventure dont le style est très proche de celui de sa première partie, Tintin au Tibet, déjà commentée dans sa version pour Mega Drive

Cela signifie que nous sommes confrontés à un jeu dans lequel nous sommes confrontés à un certain nombre de situations assez variées, bien que le style de plate-forme ne soit jamais entièrement abandonné, avec une agréable touche d'aventure, dans laquelle notre mission sera arriver à un certain endroit, éviter une sorte d'obstacle, parler à un personnage en particulier ou sauver quelqu'un, vous devez faire tout cela avant que le temps ne s'écoule, que la vérité est qu'il se déplace assez vite. Pour le reste, Tintin a les mêmes compétences que dans la première partie, c'est-à-dire marcher, courir, sauter et attraper des objets, ainsi que d'autres qui dépendent du moment, comme la natation ou l'escalade. Il faut dire aussi que cette deuxième tranche des aventures de Tintiín est plus variée que la première partie, mais tout aussi difficile.

Comme cela s'est passé dans la première partie, la section technique est très bonne et le meilleur aspect du jeu. Graphiquement, il a une qualité très similaire à la première partie, de sorte que les dessins originaux de Hergé sont pleinement respectés, mettant en évidence des sprites très bien fait, expressifs et avec des animations fantastiques et des scénarios variés, détaillés et très bien acclimatés, avec une esthétique des bandes dessinées de Tintin absolument génial. Il a quelques mélodies qui sonnent plutôt bien et qui jouent leur rôle de mise en scène, bien que les effets sonores ne soient pas trop nombreux, bien qu'il y en ait aussi assez bon.

Quant au gameplay, c'est très similaire à celui de la première partie, donc Tintin a un contrôle très simple et peut faire un certain nombre de mouvements et d'actions différents, mais tous très facile à effectuer, auquel nous devons ajouter une très bonne réponse aux commandes transmises par le pad . D'autre part, le jeu a un nombre élevé de phases et une difficulté comparable au jeu précédent, donc on peut dire que c'est une cartouche très difficile.

Au coeur du Pérou, l'expédition Sanders-Hardima trouve Ce que je cherchais: les restes momifiés de Rascar Capac. Mais, aucune maman aime être retirée de sa tombe, alors une maladie frappe toutes les parties intéressées. La malédiction …

Tintin va devoir résoudre ce mystère en plus de 20 phases, la vérité est qu'elles sont assez variées dans lesquelles entre autres nous devrons courir, conduire, nager ou même attraper une sorte de vautour. Comme dans la partie précédente, nous avons également quelques objets d'intérêt qui nous aideront dans la mission, étant remarquable ce que nous remplissons la barre de vie ou une vie supplémentaire, mais ce n'est pas non plus le jeu typique chargé d'éléments.

Bref, une très belle suite à Tintin au Tibet pour Super Nintendo, qui à mon avis est une amélioration de la première partie, qui respecte les schémas de jeu de base. Fortement recommandé .


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *