Terranigma

Super Nintendo

Terranigma est un jeu développé par Quintet et publié et distribué par Enix pour Super Nintendo en 1995, bien que pour son arrivée en Europe nous devions attendre jusqu'en avril 1997. C'est la suite de Illusion of Time, et en tant que tel nous sommes avant un très bon jeu d'aventures et d'action, bien qu'à mon avis cette prestation dépasse tous les niveaux de l'Illusion du Temps.

Pour commencer, dans cette tranche nous avons beaucoup plus de liberté de mouvement. La vue aérienne est maintenue et utilise un système de combat en temps réel, comme dans la préquelle ou d'autres titres dans le style Zelda. Nous pouvons faire un grand nombre d'attaques différentes que nous gagnerons au fur et à mesure que l'aventure se développe. Les compétences initiales du protagoniste sont la course et le saut, mais bientôt nous en acquerrons d'autres comme attaquer. Pour ce premier nous devrons nous équiper d'une arme. Le système de requête pour le statut, les articles et autres est assez original. C'est une sorte de boîte vivante que nous trouverons au début du jeu que nous allons entrer directement. Cela a plusieurs portes qui correspondent à chacun des éléments typiques de ce jeu. C'est dans cette boîte que nous trouverons la première arme. Les différents donjons sont pour moi la plus proche ressemblance de cet épisode avec l'Illusion du Temps, et en eux nous devrons faire notre chemin entre des ennemis de plus en plus puissants, en ouvrant ou en découvrant des chemins secrets jusqu'à atteindre le boss final du donjon. Ce qui change complètement, c'est le système de cartographie. Il utilise également le mode 7 pour les longs trajets, mais cette fois ils ne sont pas des routes préfixées, mais nous sommes libres de nous déplacer où nous voulons, donc le jeu est beaucoup moins linéaire que le titre précédent.

très bon. Le protagoniste n'atteint pas la taille de l'Illusion du Temps, mais a un bon sprite et très bien animé. On peut en dire autant des ennemis, certains arrivant, en particulier les patrons finaux, pour avoir une taille énorme. Les scénarios, en revanche, atteignent complètement ceux du jeu précédent, étant variés, colorés et pleins de détails. Il a aussi une très bonne bande-son, avec des mélodies variées et une haute qualité de composition et audio, bien que les effets sonores soient beaucoup plus faibles.

En ce qui concerne le gameplay, met en évidence la manipulation simple du protagoniste. Peu importe que le personnage ait autant d'attaques différentes, ou qu'il grimpe, nage, saute ou balance. Le contrôle est toujours exquis et très simple, tout cela uni à une réponse parfaite aux commandes transmises à travers le pad. C'est aussi un jeu assez long et avec une difficulté serrée. Mais ce n'est rien en ce qui concerne la dépendance énorme que son histoire captive qui enferme la cartouche.

Dans Terranigma, la terre est dépeinte comme une sphère creuse qui a un côté interne et externe. Depuis le début de la terre, le Lightside externe, la surface du monde, a été positionné pour la croissance tandis que le Darkside interne, représente la chute. Au cours de milliards d'années, ces deux forces sont appelées Dieu et Diable. Indépendamment de l'antagonisme interne, les progrès rapides ont fait des formes de vie primaires et primitives des plantes, des animaux et des humains. L'industrie et la technologie ont révolutionné l'évolution, mais la lutte entre Dieu et le diable était toujours en cours, plus féroce que jamais. Le conflit a culminé dans une bataille finale au point le plus méridional du monde extérieur. Cependant, aucune des deux forces n'est sortie victorieuse. Les continents du monde de surface ont été submergés dans la mer et le monde souterrain a été scellé.

Ark est un enfant espiègle qui vit à Crysta, les seules personnes dans le monde inférieur. Après avoir ouvert une porte interdite et touché une boîte mystérieuse, tous les citoyens du village sont gelés. La seule personne non affectée par la malédiction, l'Aîné, le guide pour ressusciter les continents du monde superficiel afin de libérer le peuple. Un moyen de sortir de sa ville natale apparaît, et pour la première fois, un être humain quitte Crysta pour explorer le monde souterrain, qui est décrit comme un désert gelé de hautes montagnes de cristal, traversé par des rivières de magma. Selon les paroles de l'ancien, Ark doit conquérir les cinq tours, qui représentent chacune un continent.

Il doit l'atteindre dans un monde entier du plus large. Pour nous aider nous avons les éléments de ce type de jeux, qui sont traduits en armes, armures, casques et autres objets d'attaque et de défense, en dehors des objets de la vie, la restauration de la vie, par la guérison des états altérés . L'argent que les ennemis libèrent sera également fondamental, sans compter que nous devons nous battre autant de fois que nécessaire pour monter de niveau et être ainsi capable d'affronter les ennemis les plus durs. D'autres éléments typiques présents dans ce titre sont les auberges, les magasins et tout autre attirail typique de tout RPG qui se vante.


En résumé, un excellent jeu d'aventure et d'action pour Super Nintendo qui dépasse de loin son prequel, en particulier en termes de problèmes de linéarité et de difficulté. Chef-d'œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *