Streets of Rage (Mega Drive)

Sega Mega Drive - Genesis
La version pour Mega Drive de la grande Streets of Rage a été la première à apparaître, donc on peut dire sans se tromper que c'est le jeu qui a lancé cette grande saga des jeux vidéo qui à mon avis est morte prématurément les titres plus le jeu non officiel Streets of Rage Remake. Il a été programmé, publié et distribué par Sega en 1991 aux États-Unis, en Europe et au Japon, étant connu dans ce dernier pays comme Bare Knuckle. Je pense qu'il va sans dire que nous sommes confrontés à un beat sensationnel dans le plus pur style Final Fight qui, bien qu'il soit surmonté par ses suites, est toujours aussi bon et amusant que le premier jour.

trouver avec un "moi contre le voisinage" de toute vie dans lequel on peut choisir un (ou deux si on est accompagné par un ami) des trois personnages disponibles, chacun ayant ses propres attributs. De cette façon, Blaze Fielding est le plus rapide et celui qui a le meilleur saut, mais le moins fort et le moins résistant, Adam Hunter serait le plus fort des trois et avec aussi le saut très bon, mais le plus lent; et enfin il y aurait Axel Stone, qui partage la force avec Adam et Blaze, qui est aussi rapide, mais le saut est le pire de tous. Avec n'importe lequel d'entre eux, nous devons aller de l'avant comme dans n'importe quel jeu de style tout en abattant les différents ennemis, en utilisant différents types de coups, des bennes ou des couteaux tels que des couteaux, des bouteilles de bière, des bâtons ou des pipes. Le développement du jeu est très similaire à d'autres versions comme celle de Master System bien que avec un plus grand nombre de phases et avec l'option de deux joueurs simultanés, mais l'utilisation de la magie sous forme de type est maintenue de la voiture qui tire un bazooka qui est chargé à tous les bugs présents sur l'écran

La section technique est très bonne. Bien que visuellement il ait été éclipsé par ses suites, le jeu est remarquable au niveau graphique grâce à certains personnages qui bien que peu charismatiques dégagent du charisme, bon goût dans son design, et bougent aussi fluidement sur l'écran ont de bonnes animations. Ils vont aussi nous attaquer, parfois en grand nombre, une bonne variété d'ennemis, et les boss finaux sont tous très imaginatifs et certains assez grands. Les scénarios, d'autre part, sont encore meilleurs, aussi variés que détaillés, réalisent parfaitement cette atmosphère de bidonvilles dominés par le crime. Où il n'a pas encore été surmonté, seulement égalé par la deuxième partie, est dans le thème de la musique, également composé par Yuzo Koshiro et qui, en plus d'être très bien composé, sonne bien. Les effets sonores sont également très bien réalisés.

En se concentrant finalement sur le thème du gameplay, nous allons trouver un jeu qui a la mécanique typique du genre, résultant en l'un des meilleurs disponibles pour Mega Drive, étant ainsi Addictive comme amusant, et aussi le contrôle que nous avons sur les personnages est simple et direct, avec des mouvements très faciles et une bonne réponse au pad, bien que le système de détection d'impact ne soit pas aussi bien implémenté que dans la suite. Le jeu comporte également un bon nombre de phases et une difficulté bien ajustée avec des moments vraiment cool, comme le combat contre les boss du niveau du vaisseau. Oh, et si vous pensez que jouer double, la chose devient plus simple, pensez à deux voix, parce que non seulement plus d'ennemis apparaissent à l'écran, mais aussi les patrons au lieu de venir seuls par paires

des meilleurs beat'em up disponibles pour Mega Drive qui est aussi l'origine d'une trilogie fantastique qui inclut l'un des meilleurs beat'em ups de l'histoire, les Streets of Rage II inégalées. Fortement recommandé mais si les suites n'existaient pas, ce serait un chef-d'œuvre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *