Shin Megami Tensei: Persona 4

Playstation 2
Shin Megami Tensei: Person 4 est un jeu prévu, publié et distribué par Atlus pour Playstation 2 en 2008, apparaissant un remake pour Playstation Vita appelé Shin Megami Tensei: Persona 4 Golden et jeux vidéo basés sur ce pour loisirs, Playstation 3 et Xbox 360. Le jeu original Playsttion 2 est arrivé sur le marché européen le 13 Mars 2009 comme le dernier épisode de la saga Persona (jusqu'à ce qu'ils obtiennent finalement le cinquième versement pour Playstation 3 et 4), nous avons donc un grand jeu de rôle qui combine l'exploration de donjons avec la vie personnelle et l'école du protagoniste, bien qu'il ait le défaut d'être trop semblable au chapitre précédent.

Le schéma du jeu est répété alors par rapport au chapitre précédent. Cela signifie qu'hormis explorer les différents donjons qui nous sont présentés, où nous devrons affronter les différents ennemis qui nous sont présentés, nous devons aussi contrôler la vie quotidienne du protagoniste du jeu, comme aller à l'institut, se faire des amis ou améliorer leur attributs, qui varient ici des trois présents dans la Personne 3 (Courage, Connaissance et Charisme) à cinq attributs (Compréhension, Diligence, Courage, Connaissance et Expression). Ces attributs peuvent être augmentés en exécutant différentes tâches, et en fonction de notre degré d'attribut d'attribut donné, nous pouvons effectuer une action ou non. Une autre différence par rapport à la personne 3 concerne notre relation avec les personnages féminins. Quand, dans la personne 3, nous avons atteint le degré maximum de relation avec une fille, elle est immédiatement devenue une petite amie ou amoureuse du protagoniste, mais cette fois nous pouvons décider si elle est une petite amie ou simplement une amie. Les évolutions de la Personne de nos coéquipiers sont également présentes. Alors que dans Persona 3 ils ont évolué par eux-mêmes lorsqu'ils atteignent un certain point de l'histoire, cette fois pour évoluer, nous devons atteindre le degré maximum de relation avec eux. Le style des donjons d'exploration est très similaire au chapitre précédent, seulement ils sont plus variés et cette fois nous pouvons quitter le donjon et ensuite revenir au même étage où nous étions, alors que dans la Personne 3 nous ne pouvions accéder qu'à certains points grâce à des gadgets spéciaux que nous devions activer. Un autre détail est le facteur temps. Alors que dans la personne 3 chaque fois qu'il y avait une pleine lune, un des boss est apparu, ce qui nous a forcés à explorer les donjons pour monter de niveau, dans cet épisode nous avons quelques jours pour sauver une personne piégée dans le donjon. Après ce temps, le personnage mourra et le jeu sera terminé. Mais la meilleure amélioration par rapport à la précédente réside dans les propres combats. Ils continuent d'être des batailles à tour de rôle, mais maintenant nous pouvons contrôler nos camarades directement, ce qui est un grand pas en avant. Le jeu a trois finales, ou plutôt deux finales et une fin simplifiée. Aussi, un détail que j'ai beaucoup aimé, c'est que nous n'avons plus besoin de passer par un bâtiment pour trouver la porte de sortie, car en pressant un bouton, nous obtenons une liste des endroits où nous sommes. Toutes ces améliorations ont également été introduites dans Persona 3 Portable pour PSP.

La section technique est très bonne. Graphiquement suppose une légère amélioration par rapport à la Personne 3, principalement dans le sujet des donjons. Les nouveaux emplacements sont bien représentés, les sprites dans les petits protagonistes sont également bien conçus et nous pouvons voir quelques scènes vidéo bien faites, bien que j'ai eu l'impression qu'il y a moins de Persona 3, que j'ai finalement joué la version FES de Playstation 2. Les donjons sont beaucoup plus variés que chez Person 3, étant thématique (j'adore celui qui représente un challenge de jeu vidéo), et ils sont aussi très bien réalisés, étant détaillés et très bien placés. Musicalement parlant, le jeu contient de très bonnes chansons, en distinguant celles des événements et de la vie personnelle du protagoniste et celles des donjons. Ceux des donjons me plaisent beaucoup plus dans cette Person 4, mais je préfère les mélodies de Persona 3 dans le cas d'événements. Bien sûr, les effets du son sont très variés et bons.

Passant au sujet du gameplay, le jeu possède une mécanique très intéressante et addictive, bien que peut-être trop continue par rapport à la précédente, outre un contrôle simple et approprié, avec des améliorations dans les options et surtout dans le combat, et les menus que nous devons utiliser à la fois dans les batailles et en dehors d'eux sont très faciles à utiliser. Le jeu est très long (peut-être un peu plus que la Person 3) et avec une difficulté bien ajustée, même si les matchs semblaient un peu plus compliqués que dans le précédent jeu de la saga, surtout la bataille contre les boss. Ce qui dérange peut-être, c'est que l'histoire prend du temps et qu'il faut un certain temps avant d'accéder au premier donjon.

Le 11 avril 2011, le protagoniste arrive à Inaba pour vivre une année avec la famille Dojima. , composé de son oncle Ryotaro et de son cousin Nanako, puisque leurs parents travaillent à l'extérieur. Juste après son arrivée, un journaliste de la télévision est retrouvé mort, son corps suspendu à une antenne. Saki Konishi, le lycéen qui avait découvert le corps, est retrouvé mort plus tard, suspendu à un poteau téléphonique. Après que le protagoniste et ses amis soient entrés accidentellement dans le monde de la télévision, ils rencontrent Teddie, qui les aide à voyager librement entre la télévision et le monde réel, et découvrent que les deux femmes décédées étaient entrées dans le même univers, mais pas de leur propre volonté. Teddie leur demande de trouver et d'arrêter le tueur.

Pour conclure je dois dire que c'est une très bonne prestation de la saga Persona pour Playstation 2. Personnellement ça semble mieux que le Persona 3 de Playstation 2, mais j'aime moins que Personne 3 Portable, surtout en termes d'histoire. Chef-d'œuvre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *