Running Battle

Sega Master System
Running Battle est un jeu développé par Opera House et publié et distribué par Sega pour Master System en 1991, étant un titre exclusif pour le marché européen. Nous sommes confrontés à un style beat'em up Vigilante avec un élément de plateforme important, et bien que j'aie entendu de très mauvaises critiques sur le jeu personnellement, je l'ai trouvé très divertissant et addictif.

Contrôler le personnage principal Nous devons avancer à travers chaque scénario car nous frappons avec des coups de poing et des coups de pied les ennemis qui sortent pour nous rencontrer et prendre les objets que nous trouvons, parmi lesquels se détachent ceux qui nous remplissent la barre de vie (heureusement les méchants nous aideraient sans remède) et les différentes armes qui seront très utiles pour éliminer les ennemis plus rapidement. À certains moments, il sera essentiel d'utiliser la compétence de saut pour éviter les falaises dangereuses, qui en cas de chute prendrait une vie. Chacune des phases se termine par une confrontation contre un boss final, ayant au départ un niveau d'introduction sans patron.

La section technique est plutôt bonne. Le lutin du protagoniste est très bien fait, a une taille adéquate et bénéficie de bonnes animations, et se déplace également de manière fluide sur l'écran. Comme si cela ne suffisait pas, nous trouverons des ennemis variés ainsi que de bons designs et animations, avec des boss finaux très bien faits qui rivalisent de qualité avec le protagoniste lui-même. Les scénarios que nous allons parcourir sont variés et détaillés, et en général l'aspect graphique a une couleur très bien choisie. Les mélodies qui nous accompagnent tout au long de l'aventure sont variées et de bonne qualité, ainsi que les effets sonores, qui sont nombreux et assez bons.

En ce qui concerne le sujet du gameplay, il faut dire que le contrôle du Le personnage est où les plus grandes critiques du jeu sont concentrées, mais je n'ai vraiment eu aucun problème avec cela. J'ai trouvé un système de contrôle très simple où l'on saute, saute avec des coups de pied ou de poing, rendant ces mouvements très facilement et avec une bonne réponse au pad. La pire chose que j'ai vue est le nombre de phases, car le jeu reste en 6 phases, dont la dernière est une confrontation contre le boss final du jeu. Bien sûr, la difficulté du jeu est progressive, et bien que les deux premières phases, à l'exception de la confrontation contre le premier boss, ne soient pas très difficiles, à partir de là la difficulté grandit pour devenir assez élevée.

'em up pour Master System que malgré ses mauvaises critiques a toujours semblé un titre très important à considérer dans le catalogue de la console. Fortement recommandé .


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *