Master of Darkness

Sega Master System

Master of Darkness est un jeu développé par SIMS et publié et distribué par Sega pour Master System et Game Gear en 1992. La version Master System a été lancée sur le marché européen en décembre 1992, sous la forme d'un jeu de plateforme et action avec des influences évidentes de la saga Castlevania

Comme dans les jeux Konami, nous contrôlons un chasseur de vampires qui devra passer par des scénarios pleins d'ennemis tout droit sortis de la littérature et des films d'horreur. Chaque phase aura trois niveaux, dont le dernier se terminera par la confrontation avec le boss final de la phase. Les phases sont variées, mais il est également vrai que certains éléments sont répétés et le style de jeu devient parfois répétitif. Pour faire face aux ennemis, nous avons l'arme principale et l'arme secondaire. Ce dernier est activé en appuyant sur et le bouton d'attaque. Comme la Castlevania, il y a des objets sur les murs que nous pouvons frapper et desquels tombera un objet utile.

La section technique, sans être à un niveau très élevé, remplit bien son rôle. La conception du protagoniste et des ennemis est correcte, en plus de l'animation du protagoniste lorsque la marche ou le tir est bien fait, mais certainement les meilleurs sont les scénarios, qui recréent bien l'atmosphère gothique et tenebrous que nous voyageons, bien que parfois accuse le répétition de certains éléments. Quant à la musique, elle est variée et, dans ce qui peut être un Master System, sonne bien. Les effets sonores sont plus faibles, mais ils accompagnent bien l'action.

En ce qui concerne la jouabilité, le contrôle du protagoniste est simple, ainsi que la réalisation de ses attaques spéciales, et la réponse aux ordres que nous lui donnons du pad est assez rapide. C'est aussi un jeu assez long, bien que la difficulté n'atteigne pas les taux élevés de la saga Castlevania

Dans le jeu nous jouons à Ferdinand Social, un chasseur solitaire qui enquête sur plusieurs meurtres au Londres du XIXe siècle. Au début, ses investigations l'amènent à affronter Jack l'Éventreur lui-même, mais il se rend compte qu'il est vraiment derrière les meurtres perpétrés par Jack, le Dracula lui-même, qui a choisi Londres comme ville pour son retour dans le monde de les mortels. La mission de Ferdinand sera de finir à jamais le redoutable vampire.

Il devra l'obtenir en 5 phases au total, qui à leur tour contiennent chacune trois niveaux, sauf le dernier qui n'en a qu'un. Pour nous aider, nous avons les objets qui tombent en frappant les visages qui flottent dans les airs. Ce seront des armes primaires comme le couteau et la hache, des armes secondaires comme des bombes ou des pieux, des cœurs qui augmenteront le nombre d'utilisations d'armes secondaires et des potions qui nous rempliront la barre de vie. L'un des coeurs se rappelle déjà terriblement à la Castlevania.

En résumé, un bon jeu d'action qui, bien qu'il ne soit pas aussi bon qu'un Castlevania, oui c'est assez divertissant et techniquement égal ou bat le Castlevania de NES. Recommandable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *