Lunar: Eternal Blue

Sega Mega CD
Lunar: Eternal Blue est un jeu développé par Game Arts et Studio Alex et publié et distribué par Game Arts pour Mega CD en 1994, atteignant le marché américain en 1995 par Working Designs, mais jamais débarqué en Europe. Avec les conversions remake à d'autres systèmes comme PSX ou PSP. C'est la suite de Lunar: The Silver Star, donc nous sommes confrontés à un RPG de haute qualité qui, à mon avis, dépasse la première partie.

Le style de jeu est très similaire à la préquelle, nous sommes donc avant une aventure en vue de dessus avec beaucoup de liberté de mouvement. Les combats continuent d'être générés au hasard tandis que les protagonistes traversent les donjons et les villes et villages, et le style des luttes est également très similaire. Dans les villes et villages, ainsi que dans certains châteaux, nous pouvons nous reposer pour reprendre des forces ou acheter différents objets, obtenir des informations ou continuer l'histoire du jeu. Les matchs sont développés de la même manière que dans la première partie. Ce sont des batailles dans les virages où, entre autres, nous pouvons attaquer, nous éloigner des ennemis, nous approcher, nous défendre, lancer des sorts ou utiliser des objets. Comme dans le prequel nous aurons un personnage de soutien incontrôlable, qui est aussi un chat dragon, qui de temps en temps interviendra dans le combat. Pour le reste, c'est le même type de jeu, mais avec une nouvelle histoire et de nouvelles aventures pour les protagonistes, qui ne sont pas les mêmes que dans la première partie, bien que d'autres répétitions secondaires. Nous devons également ajouter que le jeu a un mode supplémentaire, qui ne peut être consulté qu'une fois le jeu terminé et c'est une aventure un an après la fin du jeu. Si nous le terminons, nous verrons la fin heureuse et authentique de l'aventure complète. Ne vous inquiétez pas car le niveau de difficulté semblait plus bas que le reste du jeu.

La section technique est assez bonne, et elle s'améliore beaucoup par rapport à la première partie. Les personnages sont de simples marionnettes, mais elles sont bien faites, elles sont très reconnaissables et ont des animations décentes et les scènes de combat sont bien faites. De plus, les scènes d'introduction en vidéo sont très bonnes, mieux colorées et en général avec plus de qualité que celles de la première partie, et les scènes des cartes et des intérieurs sont variées, détaillées et bien cadrées, étant également supérieures. Quant à la bande-son, le jeu a toujours des mélodies de grande qualité, idéales pour chaque instant. Les effets sonores sont également à un niveau digne de Mega CD, avec de très bons sons ambiants et de grandes voix numérisées.

En ce qui concerne la jouabilité, le jeu maintient la ligne déjà vue dans The Silver Star, ce qui signifie que nous avons avec une grande manipulation des caractères, très facile à effectuer des actions et des menus contextuels intuitifs et faciles à utiliser et à comprendre, tous ensemble avec leur réponse parfaite aux commandes pad. Aussi, c'est un jeu de bonne durée, avec sa difficulté ponctuelle quand il devrait avoir, une histoire pour moi plus intéressante que la préquelle et un meilleur développement.

L'histoire commence par une séquence qui montre une jeune fille sortant d'une animation suspendue à l'intérieur d'une forteresse abandonnée. Quand il part à pied, elle voit le paysage vaste et enneigé de son monde, The Blue Star, et pense que c'est nécessairement le moment de l'éveil. Commentant que quelque chose doit être terriblement mal, elle lève les yeux vers le ciel pour voir la Lune distante de Lunar et a une vision d'une paire de mains griffues saisissant Lunar et l'écrasant entre ses paumes, serrant la vie de la terre. Inquiète, elle sait ce qu'il faut faire.

Pendant ce temps, à la surface de Lunar, un jeune homme nommé Hiro explore une ancienne ruine avec son ami Ruby où ils découvrent un grand bijou, l'Œil du Dragon. En enlevant le bijou de son site, il active un piège qui provoque l'effondrement du temple et les monstres commencent à les poursuivre. Quand ils parviennent à s'échapper des ruines, ils rencontrent Leo, le chef de la garde Althena, une armée au service de la déesse, qui leur dit de quitter la région en raison des rumeurs d'un destroyer qu'Althena avait prédit dans la région. Après que tout le monde se soit rencontré avec le grand-père de Hiro, l'éminent historien Gwyn, le groupe voit une étrange lumière frapper une tour connue sous le nom de Blue Needle et ils décident d'enquêter. Avec l'Œil des Dragons, ils accèdent à l'aiguille et quand ils atteignent l'étage supérieur, ils rencontrent la fille de l'étoile bleue, Lucia. Affirmant qu'elle a atteint Lunar pour arrêter une catastrophe, elle demande à Althena, le seul capable d'éviter ce qui pourrait très bien être l'anéantissement total du monde lunaire.

Ils devront éviter l'issue fatale dans un monde entier de la plus large où toutes sortes de personnages qui rejoindront nos rangs, fourniront des informations d'une importance vitale ou rendront les choses difficiles pour nous. Parmi les objets qui nous aideront à compléter l'aventure, nous avons des armes, des armures, des boucliers et des objets magiques, ainsi que les objets de récupération obligatoires des points de vie, points magiques, antidotes et objets à ressusciter typiques de ce genre passionnant.

Bref, à mon avis le meilleur RPG disponible pour le catalogue Mega CD, un jeu avec une belle histoire, un développement engageant et une mécanique ludique, addictive et amusante. Chef-d'œuvre.

  • ETERNAL BLUE Eau de Toilette Vaporisateur
    Force, sagesse et audace.. Eternal Blue est un des trois classiques intemporels de George Rech. Il englobe des vertus éternelles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *