Dragon Ball Z: Super Butoden 3

Super Nintendo

Dragon Ball Z: Super Butoden 3 est un jeu développé par TOSE Software Company et publié et distribué par Bandai pour Super Nintendo en 1994, bien que son arrivée en Europe soit retardée jusqu'en mars 1995 sous le nom de Dragon Ball Z: Ultimate Menace C'est un jeu de combat, le troisième volet de la série Super Butoden, qui répète les schémas de ses préquelles, bien qu'il n'innovation pas trop par rapport à la deuxième partie.

L'écran partagé est utilisé à chaque fois que les combattants ils s'éloignent ou l'un d'eux vole, d'ailleurs que les mêmes éléments que nous avons vus dans le Dragon Ball Z: Super Butoden 2 sont maintenus comme le fait de charger de l'énergie en appuyant sur les boutons kick et punch et le choc des attaques énergiques. Cependant, au-delà du changement de certains caractères, cette livraison n'offre pas de développements substantiels, et elle incorpore des pertes significatives. La plus remarquable de ses nouveautés est que la charge d'énergie est plus rapide et qu'en général le mode de jeu est également plus rapide, mais peu d'autres offres encore. En outre, le mode histoire a été supprimé, donc nous avons seulement le mode bataille contre l'ordinateur ou un ami et le tournoi, et peut-être ce détail est la chose la plus négative que le jeu a, parce qu'il manque une histoire, il le fait dans un jeu très amusant à jouer avec des amis, mais beaucoup moins si nous le faisons seul.

La section technique est décente, mais n'offre rien de nouveau par rapport à la livraison précédente, et atteint même le point d'être encore plus bas. Le sprite de Goku et Vegeta est pratiquement le même que dans le jeu précédent, Vegeta avec une légère modification du costume, et les graphismes des nouveaux sont irréguliers, certains très bien conçus et d'autres plus discrets. De plus, la taille des chasseurs n'est pas aussi grande que dans le Super Butoden 2. Les scénarios sont bien faits et sont colorés et très colorés, mais très rares, et bien que dans l'écran de sélection on nous montre 9, il n'y a vraiment que 5, étant plusieurs de ces scénarios les mêmes que d'autres à différents fuseaux horaires. Les mélodies sont variées et de bonne qualité, ainsi qu'animées, et complètement nouvelles, et les effets sonores des attaques et des cris des personnages sont très bien faits.

Quant à la jouabilité, le maniement des personnages C'est simple, et le contrôle est exactement le même que dans le jeu précédent, même si certaines des attaques les plus puissantes sont un peu difficiles à exécuter, mais la réponse au pad est très bonne et avec un peu de pratique nous dominerons tous les hits. Cependant, l'absence d'un mode histoire vous fait perdre beaucoup d'entiers.

Le jeu est situé dans la saga de Boo, donc les personnages que nous contrôlons appartiendront à cette fois dans le monde de Dragon Ball. Ils sont un total de neuf combattants plus un caché, que nous pouvons débloquer au moyen d'un tour. Les personnages disponibles seront Son Goku, Végéta, Goten, Troncs de Garçon, A-18, Kaioshin, Adulte Gohan, Dabula, Majin Boo et Trunks du futur avec le tour mentionné ci-dessus. Chaque personnage contient un bon nombre d'attaques spéciales, donc pour un joueur solitaire, la plus grande aspiration après s'être déjà ennuyé du mode de combat est de dominer tous ces coups. Il ne fait que surpasser le reste du Super Butodens dans la rapidité des combats.

En résumé, c'est un jeu qu'on ne peut pas dire mauvais, parce qu'il ne l'est pas, mais il contribue peu à ce qui a déjà été vu et est nettement inférieur Super Butoden 2, le Buyu Retsuden de Mega Drive et même le premier du Super Butoden. Recommandé pour les fans de Dragon Ball.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *