Castlevania: Dracula X

Super Nintendo

Castlevania: Dracula X est un jeu développé, publié et distribué par Konami pour Super Nintendo en 1995, atteignant le marché européen en septembre de la même année avec le nom de Castlevania: Vampire Kiss. Étant une version de Castlevania: Rondo of Blood de TurboGrafx-16, nous sommes confrontés à un nouvel épisode de la légendaire saga Castlevania de la célèbre société japonaise Konami.

Bien que le jeu conserve un argument similaire au Rondo of Blood et qui utilise beaucoup de ses graphiques, la vérité est qu'il a un design artistique différent, des niveaux redessinés et des changements dans le système de jeu tels que seulement deux niveaux alternatifs et que vous ne pouvez pas sélectionner le personnage de Maria. Pour le reste, c'est un jeu classique de Castlevania dans lequel nous devons guider le protagoniste à travers des scénarios variés, mais tous encadrés dans le monde de la terreur, alors que nous utilisons le fouet pour tuer les ennemis, en plus des armes secondaires que nous pouvons localiser, mais il ajoute aussi une sorte de magie que nous pouvons effectuer quand nous avons assez de cœurs et le fait que le fouet est toujours au plus haut niveau. Il a aussi un chemin alternatif qui fera varier la fin de la partie. Chacune des phases se terminera par une confrontation avec leur boss final respectif.

La section technique est très bonne, sans atteindre le niveau du Rondo de Sang ou du Super Castlevania IV. Le personnage principal a de bonnes animations et un bon design, bien que son sprite soit un peu petit et ses mouvements un peu lents et pas très variés. Les ennemis se complètent parfaitement avec leurs dessins horrifiants et la taille énorme des boss finaux. Mais les meilleurs sont les scénarios, variés et avec un très bon niveau de détail, en plus du parchemin le plus doux. Les mélodies suivent le modèle marqué par la saga avec d'excellentes compositions, gothiques et de bonne qualité sonore, et les effets sonores, bien qu'ils n'atteignent pas le niveau des mélodies, ils sont aussi très bons et accompagnent très bien l'action. 19659004] Le gameplay est également pris en charge. Bien qu'il ne soit pas joué aussi bien que les grands de la saga, il a toujours une simplicité de gestion et des actions très faciles à réaliser, accompagnées d'une bonne réponse aux commandes que nous transmettons à travers le pad. C'est aussi un jeu avec un nombre correct de phases, une difficulté élevée et les fins alternatives prolongent la vie de la cartouche.

C'est l'année de 1792 et le comte maléfique Dracula a été ressuscité. Cette fois, il a kidnappé la petite amie de Richter Belmont, Annette, et sa soeur, Maria. Enragé par cela, Richter entreprend de sauver sa petite amie et sa sœur, ainsi que de prendre Dracula.

Il devra le faire en sept phases longues et variées. Nous avons les éléments habituels pour surmonter chaque niveau, qui sont essentiellement les différentes armes secondaires et coeurs qui augmentent le nombre de fois que nous pouvons les utiliser. Il y a aussi des sacs d'argent qui fournissent des points et de la nourriture qui remplit la barre de vie. Parmi les armes que nous pouvons utiliser nous avons des couteaux, des haches, du feu et beaucoup d'autres.

Bref, une bonne livraison de la saga Castlevania qui, bien qu'elle n'atteigne pas le Rondo de Sang ou la Super Castlevania IV et, à mon avis , ni des Bloodlines de Mega Drive, c'est toujours un jeu très intéressant de la série. Fortement recommandé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *