Castle of Illusion (Mega Drive)

Sega Mega Drive - Genesis
La version pour Mega Drive de Castle of Illusion, bien que ce soit la deuxième version que j'analyse, est la première version à apparaître, à commencer par ce jeu la relation fantastique entre Sega et Disney que tant de jeux nous ont apportés. Il a été programmé, publié et distribué par Sega en 1990, arrivant la même année au Japon et aux États-Unis et en Europe. Il s'agit d'une magnifique plate-forme avec Mickey Mouse avec des mécaniques similaires aux versions de Master System et Game Gear mais avec un développement assez différent.

La première chose qui appelle le attention de cette version est que nous ne sommes pas donné l'option de choisir le niveau, mais Mickey ira automatiquement aux différentes portes qui sont dans le monde extérieur. La mécanique, cependant, à quelques exceptions près, est très similaire aux autres versions. C'est un jeu de plate-forme typique dans lequel contrôler la souris la plus célèbre de tous les temps, nous devons avancer à travers chacun des scénarios sauter, se terminant avec des ennemis et faire face à la tête de fin de phase pour atteindre la fin de chaque phase. Comme dans les autres versions, pour éliminer les ennemis, Mickey peut sauter sur les ennemis, bien qu'il doive essayer d'atterrir avec son cul sur eux, lui donnant soit le saut à nouveau, soit l'enfoncement. En outre, cette version a un autre mouvement qui a été exclu des versions de Master System et Game Gear, qui consiste à lancer des pommes, bien qu'auparavant vous deviez attraper des munitions. Cependant, les versions 8 bits incluent un nouveau mouvement non présent dans cette version originale pour Mega Drive, qui est de ramasser des objets et de les lancer sur des ennemis ou de les placer sur le sol, par exemple pour atteindre une plate-forme élevée

. ] La section technique est très bonne. Le sprite de Mickey est très bien fait et se déplace avec de très bonnes animations, bien que j'aime plus le design du Mickey des versions de Master System et Game Gear. Il y a aussi une bonne variété d'ennemis différents, et des boss finaux assez imaginatifs, et cette fois ils semblent supérieurs à ceux de Master System et Game Gear. Les scénarios sont variés et détaillés, mais surtout chargés de couleurs et très beaux. Il a aussi une bande-son au plus fort des circonstances, avec des thèmes mythiques dans le monde du jeu vidéo et des effets sonores variés et très sympas.

Passant au sujet du gameplay, il faut dire que c'est un jeu avec un La mécanique et un contrôle très simple, qui permet tous les mouvements et actions que nous pouvons faire avec Mickey Mouse sont très faciles à réaliser, auxquels il faut ajouter une très bonne réponse aux commandes transmises par le pavé de contrôle. Il a aussi une extension qui est bien de 5 zones et une difficulté pas très élevée, bien qu'il y ait un moment compliqué.

En résumé, un très bon début de la relation Sega et Disney à Mega Drive, conforme à l'un des grands classiques du genre de plates-formes dans la console, bien que personnellement j'aime plus les versions de Master System et Game Gear. Chef-d'œuvre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *