Aladdin

Super Nintendo

Aladdin est un jeu développé, publié et distribué par Capcom pour Super Nintendo en 1993, atteignant le marché européen en décembre de la même année. C'est un jeu de plate-forme qui, bien qu'à mon avis il n'atteigne pas le niveau de la version Megadrive, c'est un excellent titre.

C'est un titre beaucoup plus plate-forme que son homonyme Sega, donc le l'action est réduite. A cette occasion, Aladdin ne porte pas de cimeterre, mais sera responsable de tuer ses ennemis en lançant des pommes ou en sautant par-dessus leur tête, dans le style des autres plates-formes. L'objectif de chaque phase, très variée, est de progresser avec Aladdin jusqu'à la fin de la phase. Nous n'aurons même pas de confrontations contre les têtes de phase finales, car jusqu'à la fin du jeu nous n'en trouverons pas. Quant à la variété des phases, on peut tout simplement se déplacer dans les scénarios, descendre par les corniches, et voler sur un tapis volant fantastique.

La section technique est formidable, bien qu'elle n'atteigne pas le niveau de la version Megadrive. Les animations d'Aladdin sont formidables, ainsi que celles des ennemis, elles aussi très variées. Les scénarios sont très bien faits, ils sont variés et pleins de détails. Il a un rouleau doux que la vérité est que c'est une joie. Les mélodies sont ce que nous avons entendu dans le film et sont très bien recréées, en même temps elles conviennent à chaque situation, bien qu'il y ait des mélodies qui n'appartiennent pas au film. Aussi les effets sonores sont très bien faits, en maintenant le niveau élevé du jeu.

En ce qui concerne le gameplay, la manipulation d'Aladdin ne pourrait pas être plus simple, et aussi leurs actions sont très faciles à exécuter. Aussi la réponse aux commandes que nous vous transmettons avec le pad est la mer rapide. Un point négatif, on pourrait dire que le jeu n'est pas trop long, et la difficulté globale du jeu est inférieure à la version de Megadrive, bien que ce ne soit pas un jeu facile non plus.

L'intrigue suit plus ou moins l'histoire du film ce qui signifie que le mauvais Jaffar cherche la lampe du génie, et pour cela il engage le voleur Aladdin, qui est secrètement amoureux de la princesse Jasmine, qui ne peut épouser qu'un prince. Cependant, c'est Aladdin qui reste finalement avec la lampe et utilise les pouvoirs du génie pour devenir un prince et ainsi pouvoir épouser Jasmine. Mais Jaffar n'est pas prêt à abandonner la lampe pour devenir le sorcier le plus puissant du monde.

Le jeu comporte un total de huit phases très variées. Lors de notre voyage, nous serons accompagnés par notre fidèle singe Abu, qui nous indiquera quelques articles qui pourraient nous intéresser. Certains de ces objets nous donneront plus de coeurs de vie, d'autres nous donneront plus de pommes à jeter aux ennemis et d'autres, comme les diamants, nous donneront des points. Mais, sans doute, le plus important est le scarabée, qui est caché dans un coffre, et qui nous donne accès à la phase de bonus, qui consiste en une roulette dans laquelle le génie nous donnera un prix nous accordera plusieurs prix en tant que coeur plus, une ou deux vies supplémentaires ou que nous remplissons nos cœurs.

Bref, un jeu qui, bien qu'à mon avis inférieur au titre de Megadrive, est une excellente plateforme, mais aussi très amusante. Chef-d'œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *