Panzer Dragoon (Sega Saturn)

Sega Saturn
Panzer Dragoon est un jeu développé par Team Andromenda et publié et distribué par Sega pour Sega Saturn en 1995, atteignant le marché européen le 30 août de la même année. C'est le premier volet de la saga Panzer Dragoon, donc nous avons un fantastique tireur sur des rails de grande qualité et dans lequel nous pilotons un dragon puissant.

Le dragon que nous chevauchons volera suivant un itinéraire prédéterminé, pouvant déplacez-le autour de l'écran, avec lequel nous pouvons cibler les ennemis qui viennent de n'importe quelle direction pour les abattre ou esquiver les attaques qu'ils nous lancent, le tout avec un style qui peut rappeler des jeux comme AfterBurner, avec quelques différences. La première est que le rythme de jeu est beaucoup plus lent que dans l'arcade des avions, en plus nous avons un champ de vision de 360 ​​degrés, et nous pouvons regarder rapidement vers la gauche, vers la droite, au-dessus ou derrière le dragon. Nous avons deux armes de base. L'un d'entre eux est le pistolet du cavalier, qui peut être utilisé avec un bouton lorsqu'un ennemi pénètre dans sa grille de visée. L'autre arme est le canon laser tiré par le dragon, avec lequel nous pouvons détruire un total de huit ennemis simultanément si nous les marquons en les traversant le regard tandis que nous continuons à appuyer sur le bouton de tir et ensuite nous lâchons. Dans certains moments, la perspective changera face à certains boss, et aussi, dans les batailles contre les boss finaux, tout mouvement vers l'avant cessera, étant les seuls moments où le scénario ne bouge pas.

La section technique est géniale. Le dragon que nous pilotons a un super design, et en plus de ses jolies animations (comme le battement incessant des ailes), il bouge avec fluidité sur l'écran, et nous allons nous retrouver avec une foule d'ennemis différents, et ça sans oublier les spectaculaires boss finaux ou les grands effets de la lumière et des explosions. Les scénarios que nous couvrirons seront variés et détaillés, ainsi que très bien disposés, dotés d'une grande beauté et la sensation de mouvement est totale. Malgré le fait que le jeu a quelques défauts graphiques comme le polygone occasionnellement mal généré, la beauté des graphiques compense ces petites erreurs. Comment pourrait-il en être autrement, la bande son contient des mélodies d'une qualité extraordinaire, ainsi que des effets sonores sensationnels et variés.

Passant au thème du gameplay, le jeu bénéficie d'un contrôle très simple et d'une mécanique très intuitive et facile à apprendre, ce qui permet que bien que l'on puisse faire beaucoup de choses avec le cavalier et le dragon, tous ces mouvements sont très faciles à exécuter, auxquels il faut ajouter une très bonne réponse aux commandes transmises par le pad . Il a à son tour une extension convenable pour un jeu de ce style et une difficulté progressive et généralement bien ajustée en tirant vers le haut

L'univers du jeu se situe dans un futur lointain, des milliers d'années après une grande guerre entre les humains et leurs armes conçues biologiquement. Au moment du jeu, les êtres humains ont retrouvé un certain niveau d'organisation, formant tout, des petites tribus aux grandes nations. Une nation, l'Empire, a découvert une tour noire au milieu d'un lac près de sa capitale qui leur a permis d'accéder à de grandes quantités d'armes anciennes qu'ils utilisaient pour repousser et contrôler les monstres toujours présents dans le monde. Les impériaux ont été corrompus par ce pouvoir et sont devenus les conquérants des autres.

Un jour, Keil Fluge, le protagoniste, chasse dans un canyon et après avoir vu un cuirassé impérial voler dans le ciel, est attaqué par Deux créatures et poursuit l'un d'eux à un grand et ancien complexe construit directement sur le rocher. Il explore les ruines et voit les reliques de la technologie ancienne qui pendent encore des toits. Une autre créature gigantesque l'attaque soudainement, et bien que son arme soit inutile contre la créature blindée, un tremblement provoque l'effondrement, qui écrase le monstre et sauve Keil. À partir du trou nouvellement créé, un dragon bleu blindé vole dans la caverne avec un cavalier monté sur ses épaules, étant chassé par un dragon noir encore plus grand lorsque la caverne est détruite par une explosion. Reprenant conscience à l'extérieur, Keil voit les deux dragons se battre dans les airs devant lui. Esquivant un tir du dragon noir, le cavalier dragon bleu est frappé par une balle dans la poitrine, et le dragon noir s'en va. Le dragon bleu vole vers Keil. Une connexion psychique est faite entre le cavalier et Keil, qui lui dit de ne pas laisser le dragon noir atteindre la tour noire. Le cavalier meurt alors et Keil ramasse l'arme de l'homme déchu, grimpe sur le dragon et s'envole, déterminé à terminer la mission du cavalier. Et tout cela devra se réaliser dans un total de six phases variées qui dureront environ 6 minutes chacune.

Bref, un très bon shooter sur rails pour Sega Saturn, qui fut un début imbattable pour une saga dans le que tous ses jeux bénéficient d'une qualité extraordinaire. Chef-d'œuvre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *