Midnight Resistance (Mega Drive)

Sega Mega Drive - Genesis
Midnight Resistance est un jeu planifié, publié et distribué par Data East pour le divertissement en 1989, puis déplacé vers d'autres systèmes de divertissement à domicile tels que Mega Drive, ZX Spectrum, Amstrad CPC ou Commodore Amiga. La version de Mega Drive a sauté sur le marché en 1991 de la main de Sega d'Amérique et, bien qu'il ait vu la lumière au Japon et aux États-Unis, il n'est jamais arrivé à l'Europe. C'est un titre d'action frénétique dans le plus pur style Contra.

La première chose à souligner à propos de ce jeu est la grande fidélité de cette version au loisir, voire même le surpassant sous certains aspects. Le style de jeu est similaire à un Contra. Fondamentalement, nous devons aller de l'avant en massacrant tout ce qui traverse notre chemin. Pour cela nous avons un grand arsenal avec lequel détruire nos ennemis. Chaque fois que nous finirons avec un boss final, nous devrons avancer vers une porte que nous devons détruire et accéder à une pièce où nous pourrons choisir entre plusieurs types d'armes qui remplaceront le fusil que nous avons au départ, mais ces nouvelles armes auront des munitions limitées. Comme la Contra, notre personnage va mourir avec un seul contact de l'ennemi, mais heureusement nous apparaîtrons au même endroit où nous sommes tombés, sans perdre d'armes et d'objets spéciaux car même s'ils tombent avec nous, nous pouvons les ramasser. Le grand défaut du jeu est que l'option des deux joueurs simultanés a été perdue.

La section technique est très bonne. Les graphismes sont très fidèles à ceux du loisir, donc nous avons des héros bien conçus avec de bonnes animations, des ennemis variés de conceptions différentes, d'énormes boss finaux et des effets graphiques d'explosions et de jeux de lumière très bien réalisés, à part quelques scénarios varié, détaillé, bien réglé et avec une bonne utilisation de la palette de couleurs de Mega Drive. Mais où vous pouvez voir le pouvoir technique est dans les mélodies qui accompagnent le jeu, qui, en plus d'être le même loisir, sonnent encore mieux que dans le loisir, et quelques jeux de 16 bits peuvent se vanter de quelque chose comme ça. Les effets sonores sont aussi très bons, et recréent bien chaque bruit d'explosion et de tir qui est dans la cartouche.

En ce qui concerne la jouabilité, la manipulation du protagoniste est assez simple, bien qu'elle diffère quelque peu de la gestion du récréatif pour accommoder le gameplay au pad, qui n'a pas de joystick rotatif, bien que l'une des options de configuration de la main permette un gameplay plus proche de l'arcade. Avec tout cela, les actions que le prota peut effectuer sont très faciles à réaliser et la réponse au pad est très bonne. Il a aussi un nombre décent de phases et une difficulté ajustée qui, sans être aussi élevée que dans une Contra, nous fera aussi passer nos moments de trouble.

L'histoire est celle d'un mutant extraterrestre qui a contrôlé une armée et a kidnappé un scientifique qui a expérimenté avec lui, et maintenant le fils de ce scientifique a l'intention d'attaquer l'armée extraterrestre, de sauver sa famille et de détruire le mutant avant qu'il ne vaincre.

Avec ce si bref argument, le soldat devra faire face neuf phases variées dans lesquelles nous devons utiliser toutes nos ressources. Parmi les objets que nous pouvons trouver sont des armes telles que les lasers puissants et lance-flammes, bombes et autres, mais pour les atteindre, nous devons avoir assez de crédits, qui sont obtenus en détruisant certains des ennemis, comme dans un autre jeu de Data East appelé Heavy Barrel.

En bref, une grande conversion de l'original Data East récréatif, qui dépasse même en musique, ce qui en fait un excellent jeu d'action de type Contra. Dommage de la suppression des deux joueurs simultanés. Fortement recommandé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *