Kirby’s Dream Land 3

Super Nintendo
Kirby's Dream Land 3 est un jeu développé par HAL Laboratory et publié et distribué par Nintendo pour Super Nintendo, arrivant en novembre 1997 sur le marché nord-américain et le 27 mars 1998 en japonais (étant aussi l'un des derniers jeux de la console), mais malheureusement, jusqu'à l'arrivée de la console virtuelle, nous ne l'avons pas senti en Europe. C'est un nouvel épisode de la saga commencée dans Game Boy avec son fantastique Kirby's Dream Land, donc nous sommes confrontés à une autre plate-forme magnifique avec Nintendo plus mascotte gourmande.

Le système de jeu est le même que dans autres parties de la série Dream Land et autres jeux du personnage en général. C'est une plate-forme Kirby typique dans laquelle nous devons vous guider à travers des scénarios variés face aux ennemis qui les avalent, en pouvant acquérir les pouvoirs de certains des ennemis que nous dévorons. Le développement du jeu n'est pas très différent des autres aventures de Kirby, c'est-à-dire qu'il consiste essentiellement à avaler, courir, transformer, sauter et léviter pour atteindre des plates-formes élevées, mais une nouveauté oui a été introduite. Parmi les ajouts, hormis de nouvelles transformations, nous avons l'attribution de différentes missions à effectuer au cours des niveaux, à l'exception d'un nouvel allié qui accompagne Kirby appelé Gooey, et qui peut également être contrôlé par un second joueur. Les modes de jeu disponibles sont le mode histoire et d'autres mini-jeux tels que le saut et la lutte contre les patrons du jeu.

La section technique est très bonne. Le sprite de Kirby est toujours aussi beau et très expressif et bien animé, et on peut en dire autant du personnage de Gooey. En outre, nous allons également trouver un certain nombre d'ennemis différents, ainsi que de grands patrons finaux imaginatifs. Les scénarios sont beaux, aboutissant à des détails, variés et colorés, mais le meilleur de tous est qu'il donne l'impression d'être dessiné à la main. Musicalement, nous trouverons des mélodies joyeuses et appropriées pour le ton général du programme, ainsi que des effets sonores de haute qualité.

En entrant dans le thème du gameplay, comme avec d'autres jeux avec Kirby, nous trouvons une mécanique direct et un contrôle très simple, ce qui permet au personnage glouton de gérer et d'exécuter toutes ses compétences (qui ne sont pas seulement quelques-unes) d'une manière très simple et intuitive, à laquelle il faut ajouter une bonne réponse au pad. D'autre part, le jeu a aussi une extension intéressante, mais il faut dire qu'en général c'est un titre, sauf dans quelques occasions, à partir d'un niveau de difficulté qui descend bas.

L'intrigue nous met dans la peau de Kirby , un résident de Dream Land. Les ponts arc-en-ciel qui relient les sept îles de l'arc-en-ciel ont été volés par une force maléfique appelée la matière noire, qui a possédé le roi Dedede, déterminé à conquérir Dream Land. Kirby entreprend de vaincre Dark Matter, accompagné de trois nouveaux amis animaux. Il faut dire aussi que le jeu a deux fins différentes, une mauvaise et une, la vraie, la bonne

Bref, un grand épisode de la saga Kirby pour Super Nintendo, avec une finition artistique impeccable et, bien que je préfère la Kirby's Fun Pack je trouve que c'est un jeu de plateforme hilarant (quoique facile). Chef-d'œuvre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *