Kid Dracula

Nintendo Game Boy
Kid Dracula, connu sous le nom de Akumajou Special: Boku Dracula-kun au Japon, est un jeu prévu, publié et distribué par Konami pour NES en 1990 et pour Game Boy en 1993. Bien que la version originale de NES n'a jamais quitté le Japon, le Game Boy l'a fait, atteignant le marché européen la même année que sa sortie au Japon, bien qu'il soit différent de l'original, étant plutôt une suite. C'est une parodie amusante de la saga Castlevania, nous sommes donc confrontés à un jeu de plateforme et d'action intéressant avec beaucoup de sens de l'humour.

Le style de jeu est très similaire à tous les autres livraisons 2D Castlevania , sans entrer ceux qui sont connus comme Metroidvania. Cela signifie que notre héros doit progresser à travers des scénarios variés tout en éliminant les ennemis qui nous traversent et surmonter divers obstacles, en plus de cela il est très courant de devoir sauter d'une plateforme à l'autre comme sur une plateforme habituelle. Comme cela arrive dans cette grande saga de jeux, à la fin de chaque niveau nous devrons faire face à un boss en fin de phase. Le Kid Dracula n'utilise pas de fouet comme le Belmont, mais tire quelques espèces de boules de feu, et en plus de sauter peut se transformer en une chauve-souris, qui est un mouvement essentiel pour surmonter certaines zones. Comme quelque chose de curieux, certains prétendent que Kid Dracula est en fait Alucard comme un enfant, mais je pense que ce n'est pas quelque chose qui est confirmé.

La section technique est très bonne. Graphiquement en premier lieu met en évidence le sprite de Kid Dracula, qui est très agréable, expressif, bien conçu et a de très bonnes animations, et ce personnage est ajouté un bon nombre d'ennemis variés qui parodient les typiques qui apparaissent dans Castlevania, en plus de Les leaders finaux sont franchement drôles et aussi expressifs que Kid Dracula lui-même. Nous aurons également des scénarios variés et détaillés, tous très bien réglés malgré le manque de couleur. Les mélodies sont très agréables et aident à mettre un jeu aussi décontracté que celui-ci, alors que les effets sonores sont appropriés.

Passons maintenant au sujet du gameplay, je suis obligé d'indiquer le contrôle si simple qui profite le petit protagoniste de vampire, qui permet tous ses mouvements spéciaux sont très faciles à exécuter, avec une grande réponse aux commandes que nous devons envoyer à travers les boutons sur l'ordinateur portable. D'autre part, la cartouche a une extension intéressante, en plus d'une difficulté qui atteint des sommets, mais pas autant que les jeux classiques de la saga Castlevania

Le Prince Démon autoproclamé, Kid Dracula, s'est réveillé d'un long sommeil à découvrez que la créature maléfique Garamoth, ressemblant à un dinosaure, l'a défié. Kid Dracula décide de finir avec Garamoth. Et il devra être réalisé dans un total de huit phases assez larges et de difficulté progressive, mais jamais faible. Nous avons également des éléments d'intérêt qui nous aident tout au long de la mission, en soulignant ceux qui récupèrent une vie et ceux qui nous fournissent des compétences. Nous avons commencé avec la capacité de devenir une chauve-souris, mais à mesure que le jeu progresse, nous pouvons en acquérir d'autres comme celui qui nous permet d'attaquer quand nous sommes transformés en chauve-souris ou ceux qui nous permettent d'utiliser un parapluie.

Bref, une très belle parodie de la saga Castlevania pour Game Boy, et aussi une suite digne de l'original NES, configurant un jeu de plateforme amusant et addictif. Chef-d'œuvre .


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *