Mega Man 64

Nintendo 64
Mega Man Legends connu au Japon sous le nom de Rockman Dash est un jeu développé, publié et distribué par Capcom pour Playstation en 1997, porté plus tard sur PC, Nintendo 64 et PSP. La version de Nintendo 64, rebaptisée Mega Man 64, a atteint le marché japonais en décembre 2000 et les États-Unis en janvier 2001, mais n'a jamais atteint l'Europe. C'est le premier opus de la série Mega Man à avoir complètement des graphismes 3D, en plus d'être une vraie version de la PSX originale, bien qu'avec quelques différences.

Le style de jeu est donc complètement différent d'un Mega Classic Man, bien que l'essence du jeu soit la même, c'est-à-dire avancer et tirer sur les différents ennemis qui sortent à notre rencontre. Cependant, cette fois-ci, l'accent est davantage mis sur l'exploration des différents niveaux, ainsi que sur la résolution des énigmes. De plus, cette prestation a un caractère beaucoup plus aventureux que les parties précédentes de la série, étant presque plus Une aventure de légende de Zelda qu'un jeu Mega Man, parce que nous ne nous limiterons pas à finir avec chaque ennemi qui arrive, nous devrions le faire plutôt dans certaines zones que nous appellerons des donjons, bien que dans certaines occasions nous devrons aussi nous battre des villes En outre, dans ces villes, nous pouvons parler avec ses habitants comme s'il s'agissait d'un jeu de rôle. De plus, comme dans tout bon jeu d'aventure Zelda digne de ce nom, nous trouverons des magasins dans les villes où nous pourrons acheter en utilisant l'argent que les ennemis laisseront tomber quand ils seront vaincus.

La section technique est très bonne. Graphiquement supposé une révolution par rapport au Mega Man précédent parce qu'ils ont été abandonnés les sprites typiques pour utiliser des caractères polygonaux dotés d'une grande expressivité (en particulier les protagonistes), une bonne taille et de très bonnes animations, avec des ennemis variés et des boss énormes. d'entre eux d'un grand spectaculaire. Les scénarios 3D sont très variés et détaillés, et beaucoup d'entre eux sont énormes, comme la ville de Kattelox, que nous pouvons explorer entièrement. En faisant une comparaison avec la version Playstation, on peut dire que si les graphismes de la console Sony ont dans certains endroits un son plus étendu et moins nuageux, les Nintendo 64 sont plus lisses, sans pixellisations et beaucoup moins pointillées, mais aussi les séquences vidéo ont été supprimées. Il est clair qu'au niveau sonore la qualité du format CD de la version PSX n'est pas atteinte, mais même si on nous présente des mélodies avec une bonne qualité audio et tout à fait appropriées, avec une variété d'effets sonores, nombreux et de grande qualité. 19659004] En ce qui concerne le gameplay, bien que ce soit le type de jeu qui utilise un bon nombre de boutons en raison de la complexité apparente de tirer des ennemis dans des environnements 3D, la vérité est que le contrôle de Mega Man est très simple, permet aux attaques et aux mouvements du héros, bien qu'ils soient nombreux, d'être très faciles à effectuer, auxquels il faut ajouter une très bonne réponse au pad ou au stick (le jeu permet l'utilisation du stick). En outre, le jeu a une grande extension et une difficulté bien ajustée, avec des moments compliqués.

L'histoire nous place sur une planète Terre presque entièrement couverte d'eau, où l'humanité survit sur les quelques îles restantes. Sa survie dépend de cristaux appelés réfracteurs qui, lorsqu'ils sont mis en rotation à grande vitesse, génèrent une énorme quantité d'énergie qui procure aux gens de la Terre une vie plus ou moins confortable. Cependant, trouver ces cristaux mystérieux n'est pas facile, puisqu'ils ne se trouvent que dans des ruines dangereuses situées au fond de la terre, et qui s'étendent à des kilomètres et des kilomètres sous la surface, et qui sont également infestées de mystérieux robots appelés Reaverbots, qui sont activés par des forces inconnues. Nos héros Rock Volnutt (nom du robot: Mega Man Trigger), Roll Caskett, un expert en électronique et en mécanique et le sage grand-père de celui-ci, Barrell, (curieusement, ami du maire de Kattelox Island) sont un groupe de pelles ils se consacrent à explorer les profondeurs de ces ruines pour s'emparer des réfracteurs, puis les vendre ou les utiliser comme énergie.

Le jeu se déroule dans un monde de beaucoup de choses et avec de nombreuses zones différenciées et variées. Comme d'habitude dans ce type de jeux, nous avons beaucoup d'objets et de power-ups qui nous aideront dans notre aventure. Parmi ceux-ci se distinguent ceux qui récupèrent la barre de vie, l'argent que les ennemis libèrent lorsqu'ils sont détruits et les différentes armes, power-ups, éléments défensifs et autres objets destinés à améliorer notre attaque et nos défenses, outre les éléments clés à surmonter

Bref, une très bonne approximation de Mega Man en 3D pour Nintendo 64. Peut-être n'est-ce pas aussi bon qu'un Mario 64 ou un des deux Zeldas pour la console. mais personnellement je trouve que c'est un bon jeu, divertissant et addictif. Fortement recommandé .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *