Lufia II: Rise of the Sinistrals

Super Nintendo
Lufia II: Rise of the Sinistrals est un jeu développé par Neverland et publié et distribué par Natsume pour Super Nintendo, qui se rendra sur le marché japonais le 24 février 1995 et qui, la même année, bondira sur les marchés nord-américains et européens. dans ce dernier continent publié par Nintendo. C'est la suite de Lufia et la forteresse de Doom qui n'a pas atteint l'Europe, et en tant que tel, nous avons un très bon RPG qui améliore également dans tous les aspects à sa première partie. 19659002] Le style est très similaire à celui de la première partie lorsqu'il est présenté avec un environnement zénithal pour lequel le protagoniste peut se déplacer librement, à la fois dans les villes et dans différents donjons, et aussi dans ce dernier et dans la cartographie du monde. Ils produisent des rencontres avec des ennemis qui sont résolus de la même manière que ceux de la première partie ou d'une saga telle que Phantasy Star, bien que nous puissions toujours voir les ennemis, donc il est possible d'éviter une bataille. Cependant, où cette différence est différente, en dehors de la section technique, est que dans les donjons une série de puzzles assez compliqués sont incorporés qu'il est nécessaire de surmonter afin de surmonter avec succès un certain donjon. Il a également incorporé une mission secondaire non nécessaire pour surmonter le jeu, qui est un seul donjon de 99 étages avec des labyrinthes qui sont générés automatiquement comme dans un jeu semblable à un voyou et qui nous donnera accès à un trésor en cas d'achèvement.

La section technique est beaucoup améliorée par rapport à la première partie. A partir des dessins des nouveaux personnages, de nouveaux ennemis de toutes sortes, d'énormes boss finaux, tout est supérieur à la première partie, mais où le plus notable est le supérieur de cette prestation dans les scénarios, variés et beaucoup plus détaillés et meilleurs acclimaté, avec un bon usage de la palette de couleurs de Super Nintendo. En outre, la bande-son contient des thèmes épiques très cohérents avec le style de jeu et de qualité tout à fait, avec des effets sonores plus simplistes mais appropriés pour le jeu.

Passant au sujet du gameplay, il faut dire que le le contrôle des protagonistes, à la fois en explorant et en se battant, est très simple, ainsi que les différents menus et en général l'interface du jeu est intuitive et très facile à utiliser, à laquelle il faut ajouter une très bonne réponse aux ordres du pad Il faut ajouter aussi qu'il a une extension assez intéressante et un niveau de difficulté bien ajusté, ce qui ne veut pas dire qu'on ne trouvera pas de combats ou de puzzles compliqués, qu'il y en a.

Plus qu'une suite, cette deuxième partie est un prequel pour nous montrer des événements temporairement avant ceux de la première partie. L'histoire se concentre sur le héros Maxim, un épéiste de la ville d'Elcid qui est né avec une capacité naturelle à se battre et est destiné à détruire le Sinister. Tout au long de son voyage, il rencontre d'autres guerriers capables d'affronter le sinistre. L'action prend quatre-vingt-dix-neuf ans avant le jeu précédent et raconte comment le Sinister est apparu pour la première fois dans le monde et les batailles contre eux.

Pour conclure je dois dire que c'est une suite bien supérieure à l'originale pour Super Nintendo, ce qui en fait un bon choix pour ceux qui aiment les rpgs de cette superbe console. Fortement recommandé .


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *