Gokujou Parodius

Super Nintendo
Gokujou Parodius!, Traduit littéralement comme Fantastique Parodius et connu sous le nom de Fantastic Journey en dehors du Japon, est un jeu planifié, publié et distribué par Konami pour loisirs en 1994, étant plus tard porté sur Super Nintendo, Playstation et Sega Saturn. La version Super Nintendo a atteint le marché japonais le 25 novembre 1994, et malheureusement elle est restée là. C'est le troisième titre de la série Parodius et en tant que tel, nous avons un magnifique shoot up horizontal qui parodie les classiques du genre, en particulier Gradius et Twinbee également de Konami

Le gameplay est très similaire au reste de la série et aussi à celui de Gradius. Cela signifie que piloter l'un des navires disponibles, avec ses propres caractéristiques, nous devons détruire les ennemis qui sortent à notre rencontre alors que le défilement horizontal automatique nous conduit sans remède à une confrontation contre un boss de fin de phase. De la saga Gradius, la configuration des bras et du Twinbee reprend les éléments en forme de cloches. En ce qui concerne les livraisons précédentes, nous avons de nouveaux navires qui n'existaient pas auparavant, en plus du second joueur, choisissez parmi un groupe de navires quelque chose de différent, ils ont des noms différents et des sprites des navires avec de légères différences par rapport au originaux

La section technique est très bonne. Graphiquement, il conserve ce ton parodique attrayant, que l'on remarque dans les vaisseaux que l'on peut choisir (avec des designs très originaux et amusants) et les ennemis très variés que nous pouvons trouver (aussi drôles que nos vaisseaux), passant par les boss impressionnants, originaux et amusants finale Les scénarios sont variés et détaillés, très bien réglés et avec une utilisation parfaite de la palette de couleurs de la console. Les mélodies ont une assez bonne qualité moyenne et sont également parfaites pour le jeu, alors que les effets sonores sont aussi bons et amusants que ceux des versions précédentes.

Passons maintenant au sujet du gameplay, il faut dire que le jeu bénéficie d'un contrôle très simple, ce qui rend possible que les mouvements et les coups de notre navire sont effectués avec beaucoup de confort et de facilité, à laquelle nous devons ajouter une grande réponse aux ordres transmis à travers le pad, qui est toujours remercier En outre, le jeu a un nombre assez décent de phases et une difficulté élevée, qui ne partage pas seulement avec le reste de la saga, mais avec le genre des matamarcianos en général.

Le jeu a un total de huit mondes variés et de longueur importante. Pour y faire face, en plus des power-ups, des armes et des éléments défensifs de toujours, nous avons un certain nombre de navires différents à choisir. Vic Viper de Gradius, Octopus, Twin Bee et Pentarou rejoignent Kid Dracula, Koitsu, Hikaru, Mambo, Michael et Goemon chacun avec leurs propres attributs, et aussi sont des personnages sagas très importants de Konami.

En conclusion je dois ajouter que nous sommes confrontés à un shoot'em super, fun et rigolo de Super Nintendo, très bonne conversion de l'original, ce qui ajoute, je pense, plus de caractère. Dommage qu'il n'ait pas quitté le Japon. Chef-d'œuvre .


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *